La gestion du stress en entreprise, conseils pour ne pas vous laisser dépasser

Les dirigeants et employés des entreprises françaises sont de plus en plus exposés au stress. L’impact du stress au travail serait sous-estimé encore aujourd’hui selon l’avis de nombreux psychiatres qui expliquent cet état comme à l’origine de l’hypertension diagnostiquée chez de plus en plus de travailleurs.

Une femme stressé devant son ordinateur au travail

L’origine du stress en entreprise  

L’inadaptation au poste ou la fragilité de certains salariés n’est pas la seule cause incriminée dans le stress au travail. Un déséquilibre de perception entre les tâches qui leur incombent et les ressources mises à leur disposition peut aussi être à l’origine d’un état d’anxiété.

Il est donc important d’identifier les sources de ce mal-être pour anticiper les facteurs de risques, et ils sont multiples. Les répercussions sont non négligeables selon les personnes. Le manque de communication au sein de l’entreprise est l’une des causes premières du stress professionnel.

La surcharge de travail qui dépasse les capacités, les tâches répétitives et jugées ennuyeuses, le bouleversement au poste et l’isolement sont autant d’autres causes. Pour mieux gérer le stress au travail, il est important de ne pas laisser dégénérer un conflit éventuel entre collègues ou avec la hiérarchie. Il faut également inventorier les éléments déclencheurs en se posant les bonnes questions :

  • Au moment du conflit, où étiez-vous ?
  • Étiez-vous impliqué ?
  • Qui d’autre était impliqué ?
  • Quelle était votre réaction ?
  • Quelles étaient vos sensations ?
  • Etc.

S’attaquer aux situations qui déclenchent le stress au travail

Il faut prendre des mesures afin d’éliminer les sources du stress professionnel après les avoir identifiées. Il n’existe pas de solutions miracles, l’important étant avant tout de regagner confiance en soi à travers la participation aux décisions, la fixation d’objectifs que l’on estime réalisables dans son travail, l’utilisation de mesures objectives pour s’autoévaluer dans son travail et la discussion pour ne pas laisser les problèmes s’installer et pour éviter de les dramatiser.

La bonne gestion du temps : LA clé pour prévenir le stress au travail

Le manque de temps donne cette impression d’être constamment débordé au travail. Tout le monde a besoin de s’organiser efficacement pour maîtriser le stress professionnel. Il peut être utile de commencer dès le matin par les tâches les plus redoutées, mais qui sont importantes et qui ont un impact sur son efficacité au travail. La journée devient alors plus agréable avec le sentiment d’avoir « fait quelque chose ». Il s’agit également d’un moyen efficace pour sortir du piège de la procrastination. Le fait de toujours repousser au lendemain un travail qui aurait pu être fait le jour n’a de conséquence que de devoir tout gérer à la dernière minute, pour au final retarder l’échéance.

Bien gérer son temps, c’est aussi réaliser les tâches l’une après l’autre. Faire plusieurs choses à la fois affecte la concentration et la vigilance. En effet, lorsqu’une tâche est interrompue, il faut quelques minutes pour retrouver l’état de concentration où l’on se trouvait avant l’interruption. Cette situation diminue ainsi l’efficacité du travailleur et rallonge la durée totale de la réalisation de la tâche. Il faut également homogénéiser la plage de temps : quand on mange, on mange, quand on dort, on dort. Les nouvelles technologies contribuent en effet à l’augmentation des risques du stress au travail. De nombreux travailleurs sont aujourd’hui capables de lire les e-mails en mangeant, de répondre au téléphone au déjeuner ou de travailler sur un projet la nuit, dans le lit au lieu de dormir.

Les programmes d’aide pour lutter contre le stress au travail

De nombreux programmes d’aide aux salariés sont aujourd’hui proposés aux entreprises pour prévenir les risques psychologiques et sociaux liés au stress au travail. L’INRS a notamment été saisi par les médecins du travail des Caisses régionales d’Assurance maladie il y a quelques années, compte tenu du nombre croissant des employés confrontés aux effets du stress sur leur santé.

L’INRS incite les entreprises à adopter une démarche de prévention collective pour limiter les sources de stress professionnel et pour remédier aux situations stressantes qui peuvent s’installer sur le long terme. Les employeurs se doivent donc de mettre en place les bonnes mesures organisationnelles, de promouvoir les relations sociales et d’agir sur les conditions de travail de leurs salariés.

Si le stress et l’épuisement au travail persistent malgré les mesures prises, il convient de se rapprocher d’un centre de prévention du stress qui traite aussi le burnout, l’une des conséquences les plus courantes du stress au travail. Il existe même des approches en individuel ou en groupe centrées sur le corps et sa physiologie qui donnent des résultats intéressants sur des temps courts. Elles préparent notamment le corps au stress, améliorent sa capacité de résistance physique et morale et l’aident à récupérer plus rapidement de l’épuisement physique et mental.

Leave a Reply