Tiers payant généralisé : comment simplifier la vie des professionnels de santé ?

Le concept de tiers payant est par principe une dispense d’avance des frais de santé. Il permet de faciliter l’accès aux soins. Pour les plus modestes foyers français, le principe du tiers payant était déjà une réalité. Une étude CNAMTS-Erasme réalisée en 2012 concluait que 34,9% des actes réalisés par les médecins libéraux étaient soumis au principe du tiers payant. Si le concept en lui-même paraît simple, le dispositif qui l’organise est plutôt complexe. C’est d’ailleurs cette complexité qui retarde sa généralisation initialement prévue pour 2017 à l’ensemble de la population. En effet, le tiers payant fait face à la réticence des médecins. Pourtant, il revêt des avantages tant pour les assurés que pour les organismes de santé s’il est externalisé. De quoi s’agit-il ? Pourquoi est-il tant critiqué ? Décryptage dans ce billet.

Le tiers payant : de quoi parle-t-on ?

En tant qu’assuré, le système du tiers payant vous évite de devoir avancer l’intégralité des frais liés à vos dépenses de santé, si ces dernières sont prises en charge par la Sécurité Sociale ou un organisme de complémentaire santé. En absence de tiers payant, suite à une consultation médicale, vous réglez vous-même la facture et votre caisse d’assurance maladie vous rembourse ensuite. En revanche, lorsque vous bénéficiez du tiers payant, vous n’avez pas à avancer cette somme. L’assurance maladie prend directement en charge le coût de la consultation médicale. Selon le cas, le tiers payant peut être intégral ; ce qui suppose que vous n’avez aucun frais à régler. Il peut toutefois être partiel. Dans ce cas, vous restez redevable du ticket modérateur ou d’autres frais forfaitaires.

Si le système du tiers payant reçoit les faveurs des assurés, on ne peut en dire autant des médecins. Ces derniers gagneraient d’ailleurs à externaliser, via des solutions comme Meditrina-sante.fr, la gestion de leur système de tiers payant, pour se concentrer sur leur cœur de métier. Car le tiers payant exige des professionnels de santé d’endosser une lourde charge administrative. Cependant, il est tout à fait possible pour eux de faire appel à une gestion externe.

De fait, à ses débuts, le système du tiers payant ne concernait que les bénéficiaires de la couverture maladie universelle, de l’aide sociale de l’État, ainsi que les victimes d’accident de travail ou d’une maladie professionnelle. Mais pour 2017, la Loi Santé avait prévu une généralisation du tiers payant à tous les assurés ; ce qui a suscité un tollé auprès des médecins.

Tiers payant appliqué à la mutuelle santé

Tiers payant généralisé : pourquoi tant de remous dans le rang des médecins ?

Pour justifier leur mécontentement face au système du tiers payant généralisé, les médecins avancent plusieurs arguments. En première ligne, le manque de moyens.

Pour Claude Leicher, président du principal syndicat des médecins généralistes de France (MG France), la gestion de la paperasse sera difficile, sachant qu’il existe des centaines de mutuelles dans l’Hexagone et qu’un médecin généraliste sur trois n’a pas de secrétariat pour gérer ses tâches administratives. Pour lui, dans de telles conditions, les risques de non-paiement sont réels. Cette position trouve d’ailleurs écho dans le rang des infirmières libérales dont la majorité demande à leurs clients de bien vouloir régler leur part mutuelle.

A contrario, la généralisation du tiers payant n’a pas fait l’objet de controverse chez les pharmaciens, selon Philippe Gaertner, Président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (PSPF). Il estime que cela était possible parce que les pharmaciens disposaient déjà des « organismes concentrateurs techniques », lesquels envoient les factures à l’Assurance Maladie et aux diverses mutuelles.

Également réticente à la généralisation du tiers payant, l’Union régionale des professionnels de santé portée par la voix de son président Michel Combier affirme qu’une généralisation du système va « déresponsabiliser les patients ».

Mais au-delà des diverses considérations, ce qui ressort essentiellement des différents témoignages, c’est que les médecins généralistes tiennent particulièrement à la charte de la médecine libérale. Ils craignent pour la plupart de devenir un jour les « salariés de l’Assurance Maladie ». Ils préfèrent conserver cette liberté qui fait l’essence même de leur profession. Et à Étienne Caniard de conclure que ce système est un révélateur dangereux des dépassements d’honoraires.

Tiers payant généralisé : quels sont les avantages d’une gestion administrative ?

Outre l’avance de trésorerie, la réticence des professionnels de santé quant au tiers payant généralisé est liée à la charge administrative qui en découle. Pour l’alléger, vous pouvez, si vous êtes un professionnel de santé, externaliser la gestion administrative du système de tiers payant. Cette approche vous permettra de gagner en temps et de bénéficier de bien d’autres avantages.

En effet, à la gestion du tiers payant, vont s’ajouter les autres contraintes administratives traditionnellement inhérentes à tous les entrepreneurs (déclaration de toute sorte, imposition, cotisations sociales, etc.). Difficile de vous concentrer sur votre cœur de métier dans ces conditions. C’est pour éviter ces contraintes qu’il est opportun d’externaliser la gestion du tiers payant.

tiers payant généralisé

En confiant la gestion du tiers payant à un prestataire externe, vous bénéficiez d’avantages comme :

  • La possibilité d’effectuer plus d’actes en tiers payant à la faveur de l’expérience, de l’acquisition d’automatismes et de contacts privilégiés de votre prestataire externe avec les professionnels de santé ;
  • Le gain de temps et la possibilité de vérifier les droits des patients en temps réel et de réduire les fraudes ;
  • La confidentialité de vos données ;
  • La disponibilité permanente que vous assure le gestionnaire de tiers payant ;
  • La régularité dans le suivi pour limiter au maximum les délais de paiement;
  • La possibilité de bénéficier de services personnalisés en fonction de votre situation, de vos besoins et attentes selon que vous soyez pharmacien, kinésithérapeute ou encore opticien ;
  • La garantie d’une trésorerie bien gérée, saine et avec un traitement régulier des rejets, des relances impayées de tiers payant pour minimiser au maximum les pertes.

Au regard de ces multiples avantages, il tombe sous le sens que l’idée d’une externalisation du tiers payant est à considérer sérieusement pour vous, si vous êtes professionnel de la santé. Veillez à opter pour une agence externe qui soit indépendante et qui puisse s’adapter à tous les logiciels de gestion de télétransmission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page