Ballon gastrique : la perte de poids est-elle assurée ?

Le but ultime du processus de perte de poids est de réduire de façon optimale le surplus de graisse corporelle. De manière générale, elle implique souvent un mix d’activités sportives et une alimentation plus saine. Les résultats étant fonction de la méthode choisie, il est important d’opter pour des solutions durables.

Les régimes représentent des options populaires devant certaines techniques comme le ballon gastrique qui réduit la capacité du tube digestif. Pourtant, cette dernière offre des résultats intéressants avec en moins la frustration de regagner les kilos perdus lorsque le régime devient éreintant.

Quel est le fonctionnement d’un ballon gastrique ?

Dispositif provisoire destiné à modifier les habitudes alimentaires des patients ayant une surcharge pondérale, le ballon gastrique ou intragastrique est un ballon saturé de sérum physiologique. Il est doté d’une sonde radioopaque visible sur les radiographies. Il se place dans l’estomac, ceci grâce à la sonde. Une fois celle-ci retirée, le ballon est hermétiquement fermé pour empêcher la fuite de son contenu. Cette technique de traitement de l’obésité représente une alternative aux méthodes chirurgicales.

Le ballon gastrique placé dans l’estomac occupe environ le tiers de sa capacité. Sa présence entraine une réduction temporaire du volume gastrique. Il permet de ce fait une perte de poids par la satiété et le ralentissement du transit des aliments. Comme toute méthode de perte de poids, il est important d’associer au ballon gastrique des habitudes saines comme le rééquilibrage alimentaire, de l’activité physique et un soutien psychologique. La combinaison de ces méthodes est gage d’une perte significative de l’excès de poids.

ballon gastrique perte de poids

Qui est un bon candidat pour la procédure du ballon gastrique ?

Le ballon gastrique est un dispositif pour traiter le surpoids. Comme pour toutes les interventions, il faut réunir certaines conditions pour être un bon candidat à la procédure du ballon gastrique. Avoir recours à un praticien hospitalier est toujours bienvenu pour minimiser les risques et augmenter les chances de réussites. Ainsi, comme on peut le constater en cliquant ici, il est légitime de se poser des questions quant au fait d’être éligible ou non à cette intervention. En vous adressant à une clinique spécialisée dans le domaine, vous pourrez discuter avec un groupe d’experts et de médecins accrédités qui sauront répondre à vos préoccupations sur le sujet et prendre soin efficacement de votre corps.

Le ballon gastrique est approprié si vous avez déjà essayé plusieurs méthodes de perte de poids comme les régimes, le sport, la musculation ou encore le rééquilibrage alimentaire et qui se sont avérées infructueuses. Le premier critère d’éligibilité au ballon gastrique est d’avoir un indice de masse corporelle au-dessus de la normale.

En effet, ce dispositif est adapté aux personnes ayant une obésité non morbide. Plus précisément, il s’adresse aux patients avec un IMC compris entre 27 et 40 kg/m². Les personnes ayant un IMC au-delà de 40 kg/m² et ne désirant pas une chirurgie bariatrique peuvent également bénéficier de cette procédure. En revanche, il est déconseillé aux patients dont l’IMC est supérieur à 50 kg/m². De même, un critère très important à remplir est de ne pas avoir subi une intervention chirurgicale de l’œsophage ou de l’estomac antérieurement.

Les risques et les effets secondaires associés à la procédure du ballon gastrique

Comme tout traitement, il existe certains effets secondaires liés à la procédure du ballon gastrique, mais ceux-ci restent bénins. Le but du ballon dans l’estomac repose sur la réduction de la quantité d’aliments que vous pouvez consommer par repas. À l’entame des premières semaines de cette opération, les quantités d’aliments ingérés de trop, ne pouvant pas être digérés, sont rejetées. Suivent donc des vomissements ou des nausées. Raison pour laquelle il est recommandé de mastiquer longtemps les aliments et de prendre de petites bouchées.

Durant les premiers jours de l’insertion, des douleurs ainsi que certains effets secondaires occasionnels comme la constipation peuvent être ressentis, mais sont prévenus par les prescriptions médicales du médecin. Cette sensation de satiété que procure le ballon peut parfois être responsable d’ulcères gastriques lorsque le patient n’a pas une bonne alimentation. En prévention de cela, les meilleures structures accompagnent leur traitement d’un suivi par un nutritionniste.

Un risque très rare après cette procédure est le dégonflage prématuré. Il peut ensuite y avoir occlusion intestinale, due à la migration du ballon vers la sortie de l’estomac ou de l’intestin grêle, avec comme résultante des œsophagites, des douleurs et des gonflements abdominaux. Une fois encore, ces complications restent rares et dépendent de la qualité du traitement.

Quel est le poids que l’on peut espérer perdre avec la procédure du ballon gastrique ?

Le ballon gastrique n’est pas un dispositif miracle, mais un starter motivationnel. Moyennement, la perte pondérale peut aller jusqu’à 15 ou 25 kg en un an alors qu’un simple régime n’est que de 5 kg annuels. Le ballon est retiré du corps après 6, 9 ou 12 mois selon le type de ballon. L’efficacité du traitement se mesure dans le temps.

Généralement, vous serez en mesure de réduire votre poids de 20 à 30 % pendant les 6 premiers mois. Le succès de la thérapie réside dans le suivi alimentaire et psychologique associé. Ce dernier, bien que souvent pris à la légère, est déterminant pour un bon fonctionnement du ballon.

Ainsi, pour avoir des résultats satisfaisants, il faut combiner à la thérapie un programme nutritionnel adéquat et un accompagnement par des psychologues aguerris. Conjointement, il faut pratiquer au moins une à deux activités sportives hebdomadaires pour augmenter votre dépense calorifique et donc bruler davantage de gras jusqu’à 30 kg environ de votre surcharge pondérale.

Quel entretien, à long terme, est nécessaire après la procédure du ballon gastrique ?

Avant et pendant le traitement, le médecin vous donnera des instructions strictes. Il s’agit de :

  • s’hydrater souvent,
  • prioriser les aliments faciles à digérer comme les légumes et les fruits,
  • opter pour les aliments contenant des protéines sous forme de viande moulinée,
  • privilégier les produits laitiers allégés…

Il faut aussi s’interdire les boissons gazeuses et éviter celles sucrées tout en s’abstenant au mieux des produits alcoolisés, du pain et des viennoiseries… En effet, ces produits proscrits, en raison de leur importante quantité calorifique, stimulent la prise de poids. Ces instructions sont à suivre, même après le retrait du ballon, et pendant au moins 6 mois pour des résultats durables.

Le ballon intragastrique est un outil conçu pour vous aider à changer votre mode de vie. De ce fait, durant la période de portage, en plus des repas plus petits et plus équilibrés, vous aurez à pratiquer des activités sportives régulières. Devenues routinières, elles vous aideront à maintenir le cap et garder à vie un poids idéal.

Le coût de la pose d’un ballon gastrique

La pose du ballon gastrique était, il y a quelques années encore, destinée aux patients obèses fortunés. À ce jour, le recours à cette technique s’est démocratisé. Effectuée sans chirurgie, donc sans cicatrice, la pose d’un ballon gastrique coute un peu moins que 50 % du prix des opérations bariatriques. Vous pouvez compter entre 1 500 à 2 000 euros environ selon les régions et les cliniques. Elle n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie.

Des frais additionnels sont ajoutés au traitement. Ils sont liés à l’établissement du programme nutritionnel impliquant l’intervention des nutritionnistes, des diététiciens et des psychologues pendant toute la période de pose. Cela pourrait néanmoins élever le prix de la pose pour un service plus complet et plus efficace.

Le ballon gastrique aide à adopter un style de vie plus sain à travers une alimentation moindre, mais équilibrée, loin des aliments très sucrés et très épicés. Associé à de l’activité sportive régulière, qui vous sera recommandée par votre médecin, il est adéquat pour une perte de poids plus rapide.

Il représente une alternative à la chirurgie pour les personnes en surpoids. Les résultats restent hétérogènes et varient selon les changements de mode de vie adoptés par le patient suite aux recommandations du spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page