Quels sont les symptômes de l’atrophie systémique multiple ?

L’atrophie du système nerveux est un trouble rare du système nerveux ou les cellules nerveuses de plusieurs parties du cerveau se détériorent avec le temps. Cela cause des problèmes d’équilibre, de mouvement et de système nerveux autonome. Par conséquent, une perte de contrôle d’un certain nombre de fonctions automatiques de l’organisme peut survenir, comme la respiration et le contrôle de la vessie.

Les symptômes d’atrophie multisystématisée

Les premiers symptômes apparaissent généralement entre 50 et 60 ans. Cependant, des signes sont apparus après 30 ans chez des individus. Les signes avant-coureurs sont très variés et comprennent des problèmes de contrôle musculaire. De nombreuses fonctions du corps peuvent être affectées, y compris le système urinaire, le contrôle de la tension artérielle et les mouvements musculaires. Pourtant, un certain nombre de personnes touchées n’en présentent pas, bien que les signes annonciateurs possibles d’atrophie systématisée sont nombreux.

Un problème de vessie

Les hommes et les femmes atteints d’atrophie multisystématisée présentent habituellement un ou plusieurs des symptômes vésicaux suivants :

  • ressentir constamment le besoin de faire pipi
  • pisser plus fréquemment perte de contrôle de la vessie
  • être incapable de vider correctement la vessie
  • être incapable de faire pipi

Des problèmes d’érection

Les hommes atteints de cette atrophie souffriront habituellement de dysfonction érectile. Plus particulièrement, ces derniers auront une incapacité d’obtenir et de maintenir une érection. Par ailleurs, c’est un problème courant que bien de nombreux hommes sans cette condition développent.

La baisse de tension artérielle 

Après s’être levée, une personne atteinte d’atrophie multisystématisée se sentira souvent étourdie et peut même s’évanouir. C’est ce qu’on appelle l’hypotension posturale. Ce problème est causé par une chute de la tension artérielle. Habituellement, lorsqu’une personne se lève après s’être allongée, les vaisseaux sanguins se rétrécissent  rapidement et la fréquence cardiaque augmente légèrement pour empêcher la tension artérielle de chuter. De ce fait, une diminution du flux sanguin vers le cerveau est constatée. Cette fonction est assurée automatiquement par l’autonomie du système nerveux. Néanmoins, ce système ne fonctionne pas correctement chez les personnes souffrant d’atrophie. Par conséquent, cela entraîne une perte de contrôle.

Des problèmes de coordination, d’équilibre et d’élocution

Dans l’atrophie multisystématisée, une partie du cerveau appelée cervelet est altérée. Cela peut rendre maladroits les mouvements comme la démarche de la personne. De plus, des troubles de la parole sont aussi constatés. Ces problèmes sont communément connus sous le nom d’ataxie cérébelleuse.

La lenteur des mouvements et une sensation de raideur

Une personne atteinte d’atrophie multisystématisée a des mouvements beaucoup plus lents que la normale. Ce trouble moteur a pour nom la bradykinésie. Celle-ci peut rendre l’exécution des tâches quotidiennes pénible, car chaque mouvement est difficile à exécuter. La personne aura souvent une marche lente, en faisant de très petits pas. Certaines personnes peuvent aussi avoir des muscles raides et tendus. Cela peut rendre les déplacements encore plus difficiles et provoquer des crampes musculaires douloureuses ou dystonies. Les symptômes ci-dessus sont typiques de la maladie de Parkinson. Malheureusement, le médicament utilisé pour les soulager chez les malades de Parkinson, comme le lévodopa, n’est pas très efficace chez les personnes atteintes d’atrophie multisystématisée.

une senior qui a des problèmes d’équilibres a cause de l'atrophie systémique multiple

Les autres signes et les symptômes

Les personnes atteintes d’atrophie systémique multiple peuvent aussi avoir :

  • des douleurs aux épaules et au cou ;
  • des mains et des pieds froids ;
  • des problèmes de contrôle de la transpiration ;
  • des faiblesses musculaires dans le corps et les membres. Cela peut être plus prononcé dans un bras ou une jambe ;
  • des rires ou des pleurs incontrôlables ainsi que la constipation ;
  • des problèmes d’insomnie, de ronflements et de jambes lourdes ;
  • une respiration bruyante, des soupirs incessants et involontaires ;
  • une voix faible et des problèmes de déglutition ;
  • et bien que cela soit rare, une crise de démence à vision floue.

Les causes de l’atrophie du système nerveux

La cause de l’atrophie multisystématisée est mal comprise. La maladie ne semble pas être héréditaire. En effet, aucune preuve n’a démontré que les enfants d’une personne atteinte le développent à leurs tours. Cependant, des facteurs génétiques et environnementaux peuvent contribuer. Actuellement, la recherche scientifique cherche à déterminer une prédisposition génétique qui favoriserait son développement. Les cellules cérébrales d’une personne atteinte de cette maladie neurodégénérative sporadique contiennent une protéine appelée alpha-synucléine. On pense qu’une accumulation de cette protéine est responsable de l’endommagement de certaines zones du cerveau. Généralement, cela concerne la partie du système nerveux qui contrôle l’équilibre, le mouvement et les fonctions autonomes du corps.

Le diagnostic de l’atrophie multisystématisée

Aucun test spécifique pour diagnostiquer la maladie n’est encore praticable. Généralement, un diagnostic peut être effectué en fonction des symptômes, bien que le cas puisse être confondu avec la maladie de Parkinson.

Les autres signes qui éliminent la maladie de Parkinson 

Une personne est plus susceptible de souffrir d’atrophie systémique multiple plutôt que de la maladie de Parkinson dans les cas suivants.

  • Ces symptômes ont progressé rapidement. Concrètement, une personne atteinte de la maladie de Parkinson se détériore plus lentement.
  • Ce dernier a subi des chutes dans les premiers stades de la maladie. Cette particularité n’est pas un symptôme typique de la maladie de Parkinson.
  • L’individu ne peut être traité à la lévodopa. Concrètement, ce médicament peut améliorer considérablement les symptômes de la maladie de Parkinson.
  • Son élocution est affectée. En réalité, ce n’est pas un symptôme typique de la maladie de Parkinson.
  • Sa respiration est bruyante. Ce n’est pas un signe révélateur de la maladie de Parkinson.

Les autres tests disponibles

En général, lors des soupçons d’un cas d’atrophie multisystémique, un médecin neurologue teste les réflexes de la personne. Ce spécialiste évalue les fonctions corporelles dites « automatiques » telles que la fonction vésicale. Un examen du cerveau est souvent nécessaire pour détecter toute perte de cellules cérébrales. Des évaluations plus détaillées de la fonction autonome peuvent également être effectuées. Pat exemple, les tests peuvent inclure l’enregistrement des variations de la tension artérielle en position couchée et debout.

Le traitement de l’atrophie systémique multiple

Il n’existe actuellement aucun remède contre la maladie et aucun moyen de ralentir sa progression n’est disponible. Les personnes atteintes de la maladie vivent généralement de six à neuf ans après le début de leurs symptômes. L’état de ces malades peut se détériorer rapidement pendant cette période. Par contre, certaines personnes peuvent vivre plus de 10 ans après le diagnostic. Avec de l’aide et du soutien, les symptômes peuvent être gérés de façon à ce que la personne soit aussi indépendante et à l’aise que possible. 

Leave a Reply