Quels sont les causes et symptômes de la mydriase ?

La mydriase est le terme médical qui désigne une dilatation ou un élargissement inhabituel des pupilles. Normalement, les pupilles d’une personne se dilatent lorsque la lumière est faible afin que plus de lumière puisse pénétrer dans l’oeil.

La mydriase décrit un état dans lequel les pupilles se dilatent et pas en fonction de l’intensité de la lumière. Dans cet article, vous allez savoir les causes et les traitements possibles de la mydriase. Vous allez savoir également le moment où une personne devrait consulter un médecin au sujet de ce symptôme.

Qu’est-ce que la mydriase ?

Lorsque les pupilles d’une personne se dilatent d’une façon inhabituelle, on parle de mydriase. Cela peut être dû à une blessure, à des facteurs psychologiques ou à la prise de certaines drogues ou de certains médicaments. Les médecins parlent parfois de mydriase plus grave, lorsque les pupilles sont fixes et dilatées. Ce cas peut être un symptôme d’une blessure au cerveau causée par un traumatisme physique. Le contraire de la mydriase s’appelle myose et c’est lorsque l’iris se contracte pour causer des pupilles très petites comme des points minuscules.

La mydriase peut affecter un œil ou les deux à la fois. La mydriase qui ne touche qu’un il est appelée anisocorie. On estime qu’une personne sur cinq naît avec des pupilles de tailles légèrement différentes et que ses yeux réagissent généralement aux changements de lumière. Cette condition est appelée anisocorie physiologique, simple ou essentielle. Dans la plupart des cas, le fait d‘avoir des pupilles dilatées ne signifie pas qu’une personne a un problème de santé grave, et l’affection disparaîtra d’elle-même assez rapidement.

Une personne devrait consulter un médecin si ce n’est pas le cas, ou si d’autres symptômes sont présents comme des maux de tête ou de la confusion. Le contraire de la mydriase est le myosis ou myose, ou les pupilles deviennent très petites et serrées.

Les causes

Les causes potentielles de la mydriase sont nombreuses et variées, notamment par les effets de médicaments . Plusieurs médicaments différents peuvent causer une mydriase dans un œil ou dans les deux yeux :

  • Les antihistaminiques
  • Le botox
  • Les relaxants musculaires
  • Les médicaments utilisés pour traiter la maladie de Parkinson

Ils peuvent tous provoquer une dilatation des pupilles.

Les anticholinergiques, qui sont utilisés pour bloquer les neurotransmetteurs chez les personnes atteintes de maladie pulmonaire obstructive chronique , d’incontinence urinaire et d’autres affections, ont également cet effet. Les drogues récréatives comme la cocaïne, le LSD, l’extasy et les amphétamines peuvent aussi causer une dilatation des pupilles.

Les plantes

Certaines plantes, comme l’herbe de Jimson, la trompette de l’ange et les membres de la famille des belladones, peuvent provoquer une dilatation des pupilles. Une personne peut être en contact de ces plantes sans s’en rendre compte en inhalant des particules ou en touchant les fleurs du jardin.

La mydriase pupillaire épisodique bénigne

Une condition appelée mydriase pupillaire épisodique bénigne survient lorsqu’une personne autrement en bonne santé avec des antécédents de maux de tête développe soudainement des pupilles dilatées. Ils peuvent également ressentir de l’inconfort à l’intérieur, autour ou derrière l’œil et avoir une vision trouble. Les épisodes durent généralement peu de temps et disparaissent d’eux-mêmes. 

Les examens de la vue 

Des gouttes ophtalmiques appelées mydriatiques peuvent être utilisées lors des examens de la vue, provoquant une dilatation temporaire des pupilles. Les ophtalmologistes et les optométristes peuvent utiliser ces gouttes ophtalmologiques spéciales appelées mydriatiques pour dilater les pupilles pendant les examens de la vue. Environ 15 à 30 minutes après ce traitement, les pupilles se dilatent, ce qui permet au spécialiste de bien voir à la fois la rétine et le nerf optique.

La fait de savoir les composants de l’œil peuvent fournir des indicateurs clés de la santé oculaire et des signes de problèmes graves. Des examens de la vue peuvent être effectués pour déceler des problèmes tels que la dégénérescence maculaire et d’autres affections qui menacent la vue. Les effets des gouttes ophtalmiques s’estompent généralement entre 4 à 6 heures.

Le taux d’ocytocine

L’augmentation du taux d’ocytocine a tendance à dilater les pupilles. L’ocytocine est une hormone qui favorise la connexion et la reproduction humaines. Il soutient les femmes pendant le travail lors de l’accouchement, favorise l’établissement de liens avec les bébés et affecte également le taux de testostérone. Des études ont établi un lien entre l’ocytocine et la dilatation de la pupille et l’attraction et l’interaction sociale positive.

La neuropathie du nerf crânien

Une lésion du troisième nerf crânien peut causer une paralysie du troisième nerf, ce qui nuit à la capacité de l’organisme de contrôler les muscles oculaires et peut entraîner une mydriase. L’infection, les blessures, les migraines peuvent causer ces lésions nerveuses, et les personnes peuvent aussi être atteints dès leur naissance.

La blessure du cerveau

Les dommages cervicales peuvent causer une pression accrue dans le cerveau, ce qui peut affecter la santé des yeux et endommager les nerfs. La pression peut provenir d’un traumatisme physique ou d’une lésion cérébrale interne, comme un AVC.

Le traumatisme oculaire

Lorsqu’une personne a une blessure à l’oeil, elle peut endommager les nerfs qui contrôlent la dilatation de la pupille.

La concentration

Lorsque les gens se concentrent, cela peut être lié à la dilatation de leurs pupilles. Les chercheurs utilisent la pratique de la pupillométrie ou la mesure de la taille des pupilles des élèves pour analyser les émotions et les tâches intellectuelles qui font dilater et contracter les pupilles

Les signes et symptômes

Le symptôme caractéristique de la mydriase est la dilatation des pupilles qui ne s’agrandit pas ou ne diminue pas en fonction des changements de l’intensité de la lumière. Lorsque les pupilles sont dilatées, les yeux deviennent plus sensibles à la lumière. Cela peut entraîner une vision floue et, dans certains cas, une sensation générale de constriction autour du front et des yeux. Certaines personnes peuvent également souffrir de maux de tête, d’étourdissements, d’irritation des yeux et de troubles du sommeil causés par la mydriase. La difficulté à bouger l’œil et une paupière tombante peuvent être des signes que la personne est atteint de la mydriase. La cause, c’est une paralysie du troisième nerf.

Les complications

De nombreux cas de mydriase, en particulier ceux qui sont causés par une réaction aux plantes ou aux médicaments, disparaissent d’eux-mêmes, souvent en quelques heures ou quelques jours. Les personnes atteintes de mydriase seront très sensibles à la lumière, tant que leurs pupilles seront dilatées.

Il est préférable pour l’individu de porter des lunettes de soleil lorsqu’il est à l’extérieur et de rester à l’écart des lumières vives. C’est aussi une bonne idée de limiter autant que possible la conduite. Si une personne développe une mydriase après avoir pris un médicament, elle devrait éviter de prendre le médicament en question à l’avenir. Ils pourront peut-être discuter de la possibilité de trouver un autre traitement avec le médecin qui a prescrit le médicament.

Les personnes atteintes de mydriase causée par une réaction allergique à une plante, comme la trompette de l’ange, devraient prendre des mesures pour limiter leur exposition à la plante dans l’avenir. Étant donné que la dilatation des pupilles peut être associée à la consommation de drogues à des fins récréatives, les personnes atteintes de mydriase peuvent se trouver confrontées à des questions embarrassantes ou gênantes quant à savoir si elles sont « sous quelque chose » ou non.

Les traitements

Le traitement de la mydriase est déterminé par la première cause de l’affection. Les approches thérapeutiques tenteront de protéger la fonctionnalité des yeux. Par exemple, si la dilatation des pupilles est causée par une réaction à un médicament, même si plusieurs médicaments peuvent rapidement ramener les pupilles à leur taille normale, de nombreux médecins recommanderaient simplement d’attendre que les effets du médicament se dissipent et de les éviter dans l’avenir.

Lorsque la mydriase est causée par des lésions au cerveau et aux yeux, des traitements plus intenses entrent en jeu. Dans les cas extrêmes, une personne peut avoir besoin d’une chirurgie pour réparer les dommages causés aux nerfs ou aux structures oculaires.

Les personnes peuvent porter un cache-il pendant que leurs yeux guérissent. De faibles doses de Pilocarpine, un médicament généralement utilisé pour traiter le glaucome, peuvent également être utilisées pour aider à rétrécir les pupilles.

Si une personne remarque que ses pupilles sont dilatées sans raison claire, elle devrait consulter un médecin ou un spécialiste de la vue. Si une mydriase se développe après une blessure aux yeux ou à la tête, une personne doit consulter un médecin de toute urgence Il existe de nombreuses causes de mydriase, dont certaines sont temporaires et s’estompent en quelques heures, comme la réaction aux médicaments.

Dans les cas graves, une personne peut subir une intervention chirurgicale pour corriger la cause sous-jacente de l’hypertrophie de l’œil, mais ce n’est pas toujours nécessaire. Si une personne remarque une dilatation de la pupille sans cause claire, elle doit contacter son médecin.

Leave a Reply