Appareil d'ophtalmologie

Les traitements de l’astigmatisme

L’astigmatisme, ce trouble visuel fréquent, affecte environ 15 % de la population française. Il se manifeste par une vision déformée, brouillée, tant de près que de loin, et résulte d’un défaut de courbure de la cornée ou, plus rarement, du cristallin. Souvent, il s’accompagne de symptômes tels que la sensibilité à l’éblouissement et des maux de tête en fin de journée. Ce trouble peut coexister avec d’autres amétropies comme la myopie, l’hypermétropie ou la presbytie.

Les traitements de l’astigmatisme Non-Chirurgicale

L’approche non chirurgicale pour traiter l’astigmatisme se concentre sur l’utilisation de dispositifs optiques qui corrigent la réfraction anormale causée par la courbure irrégulière de la cornée. Pour corriger l’astigmatisme sans recourir à la chirurgie, deux options principales se présentent : les lunettes et les lentilles de contact. Ces dispositifs optiques sont conçus pour fusionner les deux images produites par les différents rayons de courbure de la cornée en une seule sur la rétine, offrant ainsi une vision nette.

  • Les lunettes restent la solution la plus courante et la plus accessible pour corriger l’astigmatisme. Les verres spéciaux, dits sphérocylindriques, sont taillés de manière à compenser la courbure inégale de la cornée. Ils permettent ainsi de rediriger la lumière correctement sur la rétine, offrant une vision nette et sans distorsion. Les progrès dans la conception des verres ont permis de les rendre plus fins et légers, même pour des corrections importantes.
  • Lentilles de contact toriques représentent une alternative aux lunettes. Contrairement aux lentilles sphériques standard, les toriques ont une forme géométrique spécifique qui permet de s’adapter à la courbure asymétrique de la cornée astigmate.. Elles offrent une alternative confortable et esthétique aux lunettes, bien que leur utilisation puisse être limitée en cas d’astigmatisme très prononcé.

Les traitements de l’astigmatisme chirurgical

La chirurgie réfractive représente une solution durable pour corriger l’astigmatisme. Cette technique utilise le laser pour modifier la courbure de la cornée, traitant ainsi les différents axes de l’astigmatisme. Bien que la correction de l’astigmatisme par chirurgie soit moins évidente que celle de la myopie, les avancées technologiques ont grandement amélioré son efficacité.

  • Photokératectomie réfractive (PKR) : Cette technique implique le retrait d’une petite couche de la surface de la cornée avant d’utiliser un laser pour remodeler la cornée. La PKR est souvent recommandée pour les patients ayant une cornée mince ou d’autres conditions qui rendent le LASIK inapproprié.
  • Le LASIK est une procédure plus répandue où un volet cornéen est d’abord créé, puis un laser est utilisé pour remodeler la cornée sous ce volet. Cette technique est généralement associée à une récupération plus rapide et à moins d’inconfort postopératoire.

Ces interventions chirurgicales offrent une correction durable de l’astigmatisme, permettant souvent aux patients de se passer de lunettes ou de lentilles de contact. Cependant, elles ne sont pas sans risques et nécessitent une évaluation minutieuse par un ophtalmologiste. Les facteurs tels que l’âge, le type et la gravité de l’astigmatisme, ainsi que la santé générale de l’œil, sont pris en compte pour déterminer l’éligibilité à la chirurgie.

Origine et nature de l’astigmatisme

L’astigmatisme est principalement causé par un défaut de courbure de la cornée. Cette dernière, présentant deux rayons de courbure principaux, crée deux images d’un objet, l’une en avant et l’autre en arrière de la rétine. Ce trouble peut être congénital ou acquis suite à une chirurgie, un traumatisme ou une infection.
Le diagnostic de l’astigmatisme se fait par un examen clinique ophtalmologique. L’ophtalmologiste mesure la correction nécessaire en dioptries et détermine l’orientation de l’astigmatisme. Cette étape est cruciale pour choisir le traitement le plus adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Retour haut de page