Comment bien choisir son psychologue ?

Les coups durs de la vie laissent des séquelles dans l’âme de bien des gens. Un grand nombre de personnes vivent aujourd’hui avec des poids sur la conscience, l’anxiété, et d’autres maladies psychologiques. Ils ne peuvent s’en sortir qu’avec l’aide d’un praticien en psychologie. Cependant, pour se faire aider en psycho, il faut savoir à quel psychologue confier son cas. Voici comment bien choisir son psychologue pour une bonne thérapie.

Ne pas confondre les psychologues à d’autres professionnels

Pour bien choisir son psychologue, le patient (ou celui qui choisit) doit savoir faire la différence entre un psychologue et d’autres professionnels comme :

  • Le psychiatre ;
  • Le psychanalyste ;
  • Le psychothérapeute.

En effet, il y a assez de ressemblance entre la fonction spécifique de ces spécialistes, de telle sorte que beaucoup confondent finalement les quatre domaines

Le psychologue

Il est muni d’un master (à tout le moins) en psycho ; et ce niveau d’études en psychologie l’a outillé pour soigner les patients par la parole. Il traite les pathologies psychologiques en faisant parler les patients. Il ne faut pas le confondre aux psychothérapeutes qui ont une approche de traitement toute différente.

Le psychothérapeute

Bien que les psychothérapeutes peuvent aussi soigner le mal-être par la parole, il faut nuancer qu’ils dispensent leurs traitements de manière beaucoup plus spécifique à la psychothérapie. Ils accordent un suivi particulier dans son malaise psychologique. 

Le psychiatre

Un psychologue n’est pas un psychiatre. Le psychiatre a fait des études en médecine. Et en tant que médecin, il traite exclusivement des problèmes mentaux, par des approches psychiatriques. Il s’occupe de la santé mentale.

Le psychanalyste

Le psychanalyste est a priori un psychiatre ou un psychologue qui a approfondi ses compétences en se spécialisant dans la psychanalyse. Là justement se trouve un piège qu’il faut éviter pour ne pas confondre le psychologue au psychanalyste

Les astuces pour un choix judicieux

Pour ne pas regretter son choix en allant consulter un psychologue peu conséquent en vue de bénéficier d’un bon accompagnement, il faut tâcher de suivre quelques règles et critères  comme ci-dessous. 

Définir les enjeux

Il s’agit de penser de prime abord aux problèmes psychologiques en vogue. Il est aussi opportun de bien connaitre ses motivations dans cette démarche de louer les services d’un psychologue. En réalité, chaque psychologue dispose d’un cadre différent de celui des autres et peut proposer des modalités d’accompagnement qui ne seront nécessairement pas celles de ses collègues. C’est pourquoi il n’est pas inutile de bien définir ses enjeux, c’est-à-dire le mal à explorer et à traiter. En fonction de cela, il sera plus aisé de choisir quel psychologue et quelle approche psychologique conviendraient aux attentes du patient.

Connaitre avec précision les attentes du patient

Tous les cas de pathologies psychologiques n’ont pas besoin des mêmes modalités de traitement. Il faut en tenir compte dans le choix du spécialiste. Il faut aussi connaitre ses propres attentes avant de choisir. La motivation qui peut pousser une personne vers un psychologue peut n’être qu’un besoin d’écoute pour se vider. Ne dit-on pas qu’ « un mal avoué est à moitié guéri »? D’autres patients souhaiteront par contre que le psychologue participe à la discussion et donne des orientations.

Dans tous les deux cas susmentionnés, le patient a besoin de se sentir écouté et compris. Il a besoin de se sentir en sécurité pour pouvoir se confier sans peur et sans réserve. Lorsque ces conditions sont réunies, il peut alors parler, pleurer, rire en toute confiance ; et c’est le début de la guérison. Indéniablement, les larmes et le rire font un sacré bien au mental et soulagent les sentiments d’angoisse. Dans son développement sur son concept du surhomme, Nietzsche ne dit-il pas qu’il faut rire du mal pour le surmonter ?

Rester patient

Rien de bon et de durable ne s’obtient dans la précipitation et l’agitation. Il va falloir également un peu de patience pour trouver un bon psychologue. Puisqu’il est nécessaire de prendre en compte toutes les démarches citées ci-dessus et bien comparer les psychologues et leurs modes de traitement avant d’en choisir un.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page