Comment découvrir le CBD ?

Après s’être retrouvé dans le flou juridique pendant de nombreuses années, le cannabidiol ou CBD est désormais autorisé dans l’Hexagone. D’après la loi française qui le régit, les produits qui en contiennent ne doivent être issus que des variétés de chanvres licites au regard de l’Union européenne. Leur proportion en THC ne doit sous aucun prétexte excéder 0,3 %. Leur fabricant n’est pas en droit d’en alléguer les vertus thérapeutiques ni de faire l’amalgame entre le CBD et le cannabis. Alors, qu’est-ce que le cannabidiol plus exactement ? Y a-t-il un dosage à respecter ? Existe-t-il des risques à son utilisation ? Comment choisir une huile de CBD de haute qualité ?

Qu’est-ce que le CBD ?

Découvert en 1940 par Roger Adams et son équipe, le CBD est le phytocannabinoïde prédominant dans les plants de chanvre (cannabis sativa L). Il est plus précisément produit par les trichomes glandulaires qui se situent essentiellement dans leur fleur et en quantité moindre dans les feuilles et branches.

À l’opposé du THC, il est non psychoactif, c’est-à-dire que sa prise n’entraîne aucun impact neurologique. Une fois ingéré, ce phytocannabinoïde ne se lie à aucun récepteur endocannabinoïde comme le fait son cousin psychoactif. Il active indirectement les CB1 et les CB2 en modulant la concentration de FAAH (fatty acid amide hydrolase ou hydrolase des amides d’acides gras) et d’endocannabinoïdes. Le CBD agit de diverses façons sur notre organisme et peut potentialiser dans sa globalité notre système endocannabinoïde (SEC) :

  • sans transformer notre manière de penser et de ressentir ce qui nous entoure,
  • sans engendrer des effets euphoriques.

Agissant comme antagoniste partiel des CB1, le CBD pourrait inhiber la psychoactivité du THC par modulation allostérique négative de ces récepteurs endocannabinoïdes qui sont principalement présents dans notre système nerveux central. Tout ce constat a ainsi poussé l’OMS à affirmer que cette molécule est sans danger, bien tolérée et ne présente aucun risque d’abus. C’est aussi ce qui a motivé les autorités françaises à procéder à sa légalisation. De nos jours, les dérivés de cannabidiol connaissent un essor fulgurant en France et ne cessent de se diversifier pour ainsi répondre à une demande de plus en plus croissante.

découvrir le CBD

Quel dosage de CBD prendre ?

Commencer à prendre du cannabidiol n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Il est primordial de choisir le bon dosage si l’on veut profiter pleinement des propriétés de ce cannabinoïde non psychoactif. Cela relève sans doute d’un véritable casse-tête pour les néophytes, d’autant qu’il existe de nos jours une multitude de produits chargés en CBD. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le CBD et ses différentes formes, vous pouvez vous orienter vers les e-shop de cannabidiol.

Les différentes formes de CBD

La fleur de CBD est le produit le plus populaire actuellement en France. Elle provient d’un plant femelle de chanvre et n’est récoltée qu’une fois complètement mature. Il a l’avantage d’être naturellement riche en cannabidiol du fait que les trichomes résineux s’y trouvent en grande quantité.

L’huile de CBD connaît aussi un grand succès. Ses principaux composants sont extraits (par fluide supercritique, par solvant synthétique ou à base d’huile végétale) du cannabis sativa L. Le produit extrait est ensuite purifié. L’huile peut être à spectre complet (full spectrum) ou à large spectre (broad spectrum). Dans le premier cas, il renferme toutes les substances actives présentes dans le chanvre. C’est aussi le cas dans le second, à cela près que le produit ne contient aucun THC.

Au-delà de ces deux dérivés, on note également :

  • les tisanes et infusions,
  • les comestibles au CBD (bonbons, chocolats, chewing-gums, caramels…),
  • les gélules,
  • les cosmétiques (crèmes, pommades, baumes, lotions…),
  • les cristaux de CBD qui ne contiennent que du cannabidiol,
  • les huiles de massage chargées en CBD, etc.

Ainsi, le CBD offre un large choix d’utilisations, ce qui peut toutefois poser un problème au moment du choix de la dose optimale.

Choix du dosage optimal : les différents paramètres à retenir

Le système endocannabinoïde de chaque individu étant différent, il n’existe aucun dosage universel en ce qui concerne le CBD. La dose idéale diffère de ce fait d’une personne à une autre. En règle générale, l’apport de cannabidiol nécessaire à un individu se détermine tout d’abord en fonction du poids de son corps. Plus ce dernier est conséquent, plus la personne aura besoin d’une plus grande dose de cannabidiol et vice-versa.

On peut également citer ses besoins ainsi que sa tolérance au cannabidiol. Il faut dire qu’en général, un débutant a une faible tolérance à ce phytocannabinoïde puisque ses récepteurs endocannabinoïdes ne sont pas saturés. Il n’aura pas besoin d’une dose importante de CBD pour pouvoir en ressentir pleinement les effets. En revanche, une personne dont la tolérance au cannabidiol est accrue devra augmenter ses apports en cette molécule. Notons aussi que la posologie dépend de la concentration en CBD du produit que l’on veut s’administrer. Plus elle est élevée, moins la dose nécessaire est importante.

Quoi qu’il en soit, il est recommandé de commencer par une petite dose afin de tester sa sensibilité au cannabidiol, puis faire des ajustements au fur et à mesure. Les experts préconisent un dosage de départ compris entre 20 et 40 mg/jour réparti entre les différentes prises. En ce qui concerne les infusions plus particulièrement, la dose recommandée pour commencer est de 1 à 2 cuillères à café pour 25 cl d’eau. La durée d’infusion est idéalement de 8 minutes. Dans tous les cas, si l’on est entièrement satisfait, c’est parce que le dosage est déjà optimal. Dans le cas contraire, on peut l’augmenter progressivement jusqu’à l’obtention des effets recherchés.

Y a-t-il des risques liés à l’utilisation du CBD ?

Comme le précise l’OMS, le cannabidiol ne crée pas de dépendance et n’est pas dangereux pour la santé. Il n’engendre de surcroît aucun effet secondaire. Or, cela ne veut pas dire pour autant que l’on doit en abuser. À forte dose, ce phytocannabinoïde non psychoactif pourrait engendrer des troubles de la vigilance ou des problèmes gastro-intestinaux, d’après certains spécialistes. Ces derniers déconseillent de fumer de la fleur de CBD puisque les poumons pourraient en subir les conséquences.

Il convient également de souligner que le cannabidiol pourrait interagir avec bon nombre de médicaments et en modifier aussi bien l’efficacité que les actions, sans pour autant engendrer des effets toxiques. Ainsi, avant de prendre du CBD, il est fortement recommandé de demander des conseils auprès de son médecin, surtout si l’on est atteint d’une maladie chronique qui nécessite la prise régulière de médicaments.

quel dosage de CBD

Comment choisir de l’huile de CBD de haute qualité ?

Afin que son initiation au CBD soit un succès, on ne doit opter que pour un produit aussi licite que qualitatif. Si l’on souhaite par exemple bénéficier d’une huile de haute qualité, on doit opter pour celle provenant d’un chanvre européen homologué issu de l’agriculture biologique (culture indoor ou sous serre idéalement). Il doit en plus être le fruit d’un mode d’extraction par fluide supercritique, ce dernier étant considéré comme celui qui permet d’obtenir une huile de qualité premium (sûre, naturelle, d’une pureté exceptionnelle et inodore). Ce procédé accentuerait aussi les arômes caractéristiques du chanvre.

Il est par ailleurs pertinent de choisir une huile de CBD full spectrum. Contenant pratiquement tous les phytocannabinoïdes présents naturellement dans le cannabis sativa L. elle garantit l’effet d’entourage tant convoité par les consommateurs. Si l’on souhaite éviter le THC, alors on peut miser sur celle qui est à large spectre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page