Comment les Japonais purifient-ils leur eau ?

Pour les Japonais, l’eau symbolise le flux de la vie. Ce corps liquide inodore, incolore et insipide peut être une rivière, une fontaine, une source, un fleuve, la mer ou le torrent. Elle peut également rafraîchir, faire naître et engloutir. Dans la culture japonaise, l’eau peut évoquer autant la vie que la mort, la purification que la sanctification, la destruction que le renouveau. Elle est au cœur des rites, des croyances, des mythes et des civilisations. Par ailleurs, lorsque l’eau n’est pas potable ou qu’elle contient des éléments néfastes pour l’organisme, plusieurs techniques sont utilisées au Japon pour la purifier. Mais de quoi s’agit-il précisément ?

Technique japonaise : obtenez de l’eau pure avec le Binchotan

Utilisé depuis des centaines d’années au Japon, le Binchotan est une variété de charbon de bois provenant des branches de chênes. Encore appelé le « charbon de Kishu », il est obtenu par la carbonisation de matières organiques végétales. Néanmoins, le Binchotan possède des propriétés d’absorption qui permettent de débarrasser l’eau de certaines impuretés.

Il absorbe généralement toutes les molécules de calcaire, de chlore et de nitrate. Il efface aussi toutes les traces de métaux lourds et de pesticides. Le Binchotan attire essentiellement les ions négatifs de ces substances à sa surface très lisse. Par conséquent, ces molécules se logent dans les multiples pores du charbon. Résultat : l’eau paraît plus saine sur le plan bactériologique. Le Binchotan représente une alternative écologique aux filtres ou aux carafes filtrantes souvent disposées sous le robinet. C’est un procédé de filtration totalement naturel.

De plus, le Binchotan permet de donner un meilleur goût à l’eau. Pour débarrasser l’eau des odeurs, ce charbon retient certains composés organiques volatils tels que le chlorure de vinyle ou le benzène. L’eau est ainsi purifiée et retrouve un niveau de pH neutre. Le Binchotan libère également des minéraux pendant le processus de purification. Il s’agit notamment du calcium, du potassium, du magnésium et du fer. Lorsque ces oligo-éléments sont présents dans l’eau, cela limite les troubles digestifs.

Comment purifier l’eau avec le Binchotan ?

Il est très facile de purifier son eau avec le Binchotan. Pour commencer, il faut faire bouillir ce charbon pendant 5 à 10 min. La chaleur ne risque pas de détruire les spécificités du Binchotan sur le long terme, au contraire, elle permet de l’activer et de le stériliser afin de ne pas ajouter d’autres contaminants à l’eau. Après cette étape, il est important de déposer le morceau de charbon dans l’eau du robinet pour la purifier. Il faut 35 g de Binchotan pour un litre d’eau. Laissez tremper le charbon entre 4 h et 12 h de temps.

L’eau filtrée peut être transvasée dans un autre récipient sans charbon. Elle conservera ses propriétés et sa pureté. Le Binchotan peut rester actif pendant plusieurs mois. Toutefois, il faudra le bouillir à nouveau après 3 mois d’utilisation pour vraiment le réactiver. Même s’il arrivait que le Binchotan se casse pendant l’utilisation, il demeure néanmoins efficace. On arrête d’utiliser les morceaux uniquement lorsqu’ils deviennent gris. Cette couleur marque en réalité la fin de la vie du Binchotan.

le binchotan

Le polyglu, l’incroyable poudre japonaise purificatrice d’eau

Le polyglu est un coagulant à base de soja fermenté inventé par les Japonais. Il permet de purifier une source. Grâce à ce coagulant, on peut retirer les impuretés de l’eau. Ce qui signifie que cette poudre peut rendre potable aussi bien l’eau brune que trouble. Il faut en moyenne 1 g de polyglu pour purifier 5 litres d’eau.

Cette poudre peut éliminer 99,9 % des bactéries présentes. Le polyglu supprime tous les éléments qui contaminent l’eau avant de se poser en particules au fond du récipient. Après son action, on a de l’eau claire, limpide et potable. Cette eau est parfaite pour s’hydrater et se rafraîchir au quotidien. On peut aussi l’utiliser pour préparer du thé ou des tisanes puisqu’il ne contient plus de dépôt de calcaire. L’eau purifiée par le polyglu est particulièrement recommandée pour la préparation des biberons des nouveau-nés.

Une chose est sûre, l’achat de la poudre de polyglu est relativement moins cher par rapport à l’achat d’un paquet d’eau minérale. De plus, la poudre représente un investissement sur le long terme. Pourquoi ? La boîte de polyglu peut s’utiliser sur plusieurs mois contrairement à la bouteille d’eau minérale.

Plus d’eau souillée avec le Takesumi

Contrairement au Binchotan, le Takesumi est un charbon fait à partir des branches de bambou. C’est un dépolluant naturel d’eau. Il retient trois fois plus de polluants d’eau que le charbon classique. Ici, le charbon est brûlé pendant 3 jours entre 800 °C et 1000 °C. Il développe ainsi des millions de pores qui lui permettent d’agir en tant qu’absorbeur d’impuretés dans l’eau. C’est à cause de sa charge négative que le Takesumi attire facilement les molécules toxiques à lui. Des études récentes ont prouvé qu’il a le pouvoir de réduire les ondes électromagnétiques.

Il faut cependant placer 3 blocs ou 1 bâton de ce charbon dans un litre d’eau pour éliminer toutes les bactéries. Le charbon doit être bouilli pendant 5 min avant d’être utilisé. Après une heure de traitement, on peut boire l’eau. Les bâtons de Takesumi peuvent être utilisés durant 6 semaines. Passez ce délai, le charbon ne pourra plus filtrer correctement l’eau. Néanmoins, il peut servir d’engrais pour les plantes de votre jardin.

De l’eau potable avec les perles de céramique

Les perles de céramique sont essentiellement composées d’argile. Elles sont également enrichies de près de 80 micro-organismes actifs qui interviennent directement sur la structure de l’eau. Ces éléments actifs permettent de supprimer rapidement tous les résidus (calcaire, ammonium…) qui sont présents dans l’eau. Ceci étant, le niveau d’acidité diminue considérablement et le taux de pH se stabilise. Les perles de céramique provoquent un échange d’ions et une irradiation infrarouge. Les parasites présents dans l’eau n’arrivent pas à résister à ce phénomène.

eau purifiée

Les perles de céramique doivent être plongées dans l’eau pendant environ 30 min pour la filtrer. Quinze perles suffisent pour 1 litre d’eau. Le goût de l’eau s’améliore nettement avec ces perles. La bonne nouvelle, c’est que les perles ne nécessitent aucun entretien pour être efficaces. Elles n’ont pas également besoin d’être rechargées pour faire leur travail. Les perles de céramique sont suffisamment résistantes pour tenir 10 ans.

On a dans le commerce des perles de céramique de couleur grise et rose. Les perles grises sont plus solides, car elles sont cuites à 1200 °C. Elles peuvent purifier une quantité assez importante d’eau, ce qui n’est pas le cas des perles roses. Elles sont fragiles et poreuses parce qu’elles sont cuites à 800 °C.

Les graines de Moringa pour purifier l’eau

Le Moringa est un arbre qui pousse la plupart du temps dans les régions tropicales. Encore appelé « l’arbre miracle », le Moringa possède de nombreuses vertus. Ses graines sont couramment utilisées au Japon pour purifier l’eau. La particularité de ce purificateur naturel c’est qu’il contient beaucoup de protéines. Les protéines contiennent une charge électrique positive qui leur permet de filtrer l’eau trouble et polluée.

De plus, les graines de Moringa ont des propriétés antibactériennes. Cela leur permet d’éliminer toutes traces de micro-organismes pathogènes dans l’eau. Avant d’être utilisées, les graines doivent être pilées et réduites en poudre. Pour y arriver, il faut retirer la peau de la graine, puis garder le noyau souvent de couleur jaune ou blanche. Les mauvaises graines doivent également être enlevées pour obtenir une poudre de qualité.

Il faut 50 g de poudre pour traiter un litre d’eau. Une fois que la poudre est diluée dans l’eau, laissez-la agir environ 30 min. Il n’est pas interdit d’agiter le mélange de temps en temps avec une cuillère. Les graines de Moringa sont biodégradables et recyclables comme le Takesumi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page