Les traitements d’orthodontie à l’âge adulte – ce que vous devez savoir

Si pour les adultes, les raisons d’une consultation orthodontique sont plutôt d’ordre esthétique, d’autres motifs peuvent les amener à recourir aux traitements. Quelles sont alors les différentes options qui s’offrent à eux ? Comment se déroule le traitement et quel est son coût ?

Les motifs de consultation de traitement orthodontique chez l’adulte

Les adultes consultent souvent l’orthodontiste pour des raisons esthétiques. Des dents mal alignées qui se chevauchent peuvent être à l’origine de complexes, mais pour différentes raisons, ces mauvaises postures des dents et de la mâchoire n’ont pas pu être corrigées plus tôt.

Ces problèmes dentaires peuvent aussi apparaître avec l’âge. Vers 40 ans, les dents bougent et un espace se crée entre elles. Les personnes plus âgées peuvent aussi faire face à un chevauchement des dents, surtout celles du bas. Une atteinte du parodonte et un affaissement de la face peuvent en effet pousser les dents vers l’intérieur et causer cet encombrement.

Les adultes consultent pour un traitement orthodontique pas seulement par souci esthétique. Une intervention orthodontique peut aussi être préconisée pour améliorer la digestion, pour corriger l’apnée du sommeil ou pour traiter un déchaussement dentaire.

Les principaux traitements orthodontiques pour les adultes

Les traitements orthodontiques proposés aux adultes sont à peu près les mêmes que ceux préconisés chez les enfants et les adolescents, avec une douleur moindre du fait du confort qu’offre le matériel et que les dents ne poussent plus. Cet arrêt de la croissance dentaire rend néanmoins le traitement plus long, car il est plus difficile de corriger le défaut. Il dure 6 à 12 mois, voire 24 mois suivant les cas.

  • Les bagues

Les bagues sont la technique la plus utilisée. Ces attaches métalliques collées aux dents permettent d’obtenir un résultat précis pour rectifier leur alignement, même pour les cas les plus complexes. Même si les patients adultes assument plus le port des bagues que les adolescents, beaucoup redoutent leur manque d’esthétisme. Il est alors possible d’opter pour des attaches en céramique qui sont moins visibles.

  • L’appareil lingual

Comme pour les bagues, l’appareil lingual recourt à des attaches métalliques à la différence que celles-ci sont placées sur la face interne des dents. L’appareil est ainsi entièrement invisible. La position de chaque attache est déterminée individuellement pour un résultat bien précis. L’appareil lingual demande en plus d’une hygiène irréprochable, la prise de certaines précautions. Il est déconseillé de manger des bonbons et autres aliments durs. Le patient peut par ailleurs éprouver quelques inconforts à la mastication ou pour parler, mais ces gênes disparaissent avec le temps.

  • Les gouttières Invisalign

Les gouttières Invisalign sont fabriquées sur mesure en se basant sur l’empreinte dentaire, des photographies et des radios des dents du patient. Pour chaque traitement, il faut entre 24 et 30 gouttières avec différentes positions de taquets, des sortes d’appui qui permettent de déplacer petit à petit les dents. Le dispositif est changé régulièrement entre une à deux semaines.

Le succès des gouttières invisibles Invisalign pour aligner ses dents durablement vient de leur grande discrétion, mais aussi de leur technique peu invasive, indolore et leur grand confort. Les gouttières Invisalign vous seront proposées chez de nombreux cabinets d’orthodontie à Paris et autres grandes villes françaises.

Déroulement du traitement orthodontique

Avant de pousser la porte de l’orthodontiste, il est vivement conseillé de passer par le cabinet du dentiste. Le port d’un appareil dentaire surtout les bagues et l’option linguale limite grandement l’intervention du dentiste en cas de problèmes dentaires. Il convient donc d’agir en amont en traitant les caries et autres soucis pour une bouche parfaitement saine. D’ailleurs, c’est souvent le dentiste qui redirige les patients vers l’orthodontiste. Ce spécialiste se charge par la suite d’évaluer la condition dentaire en déterminant la présence et la nature de l’occlusion dentaire, si une correction est nécessaire, et les traitements adaptés. Une fois la technique orthodontique choisie et mise en place, l’orthodontiste procède à un suivi tous les deux mois environ.

Le coût d’un traitement orthodontique

Les bagues sont les options les moins onéreuses. Il faut y mettre le prix pour profiter d’une solution plus discrète comme les appareils linguaux et les gouttières. Un traitement orthodontique peut s’élever à plusieurs milliers d’euros. La Sécurité sociale ne prend en charge que les soins orthodontiques chez les patients de moins de 16 ans. Les adultes n’ont droit à un remboursement partiel que pour un traitement chirurgical sous certaines conditions. Ces soins sont heureusement pris en charge par les mutuelles, mais à différents pourcentages suivant les contrats. Avant d’opter pour une quelconque solution orthodontique, il convient ainsi de bien s’informer auprès de sa mutuelle, mais aussi de comparer le coût des prestations. Les orthodontistes sont en effet libres de fixer leurs propres tarifs qui peuvent doubler d’un spécialiste à l’autre.

À Lire dans la même thématique : Cicatrisation de la gencive après une extraction dentaire

Leave a Reply