Cicatrisation de la gencive après une extraction dentaire

Carie à un stade très avancé, déchaussement, mauvaise implantation ou préparation à un traitement orthodontique, autant de situations qui nécessitent la très redoutée extraction dentaire. C’est une petite intervention chirurgicale, la plus fréquente dans le domaine de la chirurgie dentaire. Elle implique une plaie au niveau de la gencive. Il est donc important de prendre quelques précautions pour obtenir une bonne cicatrisation.

Avant de vous donner quelques conseils pour bien cicatriser après une extraction dentaire, une petite définition et quelques notions de physiologie s’imposent. On vous en dit plus sur le sujet dans le présent article !

un dentiste qui pratique une  extraction dentaire

Qu’est-ce qu’une extraction dentaire ?

L’extraction dentaire, également appelée « avulsion dentaire »,  est une opération qui consiste à retirer une dent de la bouche. Elle peut être indiquée dans plusieurs situations, la plus fréquente est l’existence d’une carie ayant détruit la majeure partie de la dent, la rendant impossible à restaurer.

Par ailleurs, voici d’autres indications de l’extraction dentaire :

  • Dent en mauvaise position : les dents de sagesse sont les plus fréquemment concernées par l’extraction dentaire ;
  • Dent qui est source de traumatismes au niveau de la muqueuse jugale ou de la langue ;
  • Chevauchement dentaire : nécessité d’extraire une dent pour gagner de l’espace, ce qui permettra aux autres dents de bien s’aligner grâce à un traitement orthodontique ;
  • Déchaussement dentaire : avec l’âge et le vieillissement des tissus de soutien (résorption osseuse), une ou plusieurs dents ne sont plus stables et doivent donc être extraites. ;
  • Une dent qui est trop fréquemment à l’origine d’infections et d’abcès ;
  • Une extraction dentaire peut également être réalisée avant une greffe rénale, une chirurgie du cœur  ou des séances de radiothérapie dans la région du cou et de la face.

Comment se passe une extraction dentaire ?

Une extraction dentaire est une intervention de routine pour un dentiste, il en réalise une dizaine par jour. Voici donc, d’une façon brève et simplifiée, les différentes étapes de cette petite chirurgie :

  1. Préparation : le dentiste stérilise son matériel et prépare un champ stérile ;
  2. Désinfection : Il désinfecte l’ensemble de la cavité buccale ;
  3. Insensibilisation : il réalise une anesthésie locale pour insensibiliser la zone concernée par l’extraction, cette dernière est donc totalement indolore ;
  4. Syndesmotomie : il va ensuite procéder au détachement de la dent des tissus qui l’entourent grâce à un outil tranchant. De petits saignements commencent alors à apparaître ;
  5. Désinsertion : il va placer une sorte d’élévateur entre la dent et le tissu osseux sous-jacent pour la désinsérer ;
  6. Extraction : une fois que la dent est bien déstabilisée, il ne reste plus qu’à la saisir à l’aide d’une sorte de pince, appelée « davier », et l’extraire.

Quelles sont les étapes de cicatrisation de la gencive ?

Le premier phénomène qui se produit après une extraction dentaire, c’est la formation d’un caillot sanguin au niveau de la plaie. Ce dernier est indispensable pour arrêter les saignements, il commence à se former immédiatement après la fin de l’intervention et va augmenter de volume progressivement durant les 24 à 48 heures suivantes. Après cela, les cellules épithéliales et conjonctives de la muqueuse gingivale commencent à proliférer pour colmater la plaie et combler le vide engendré par l’extraction dentaire, c’est la cicatrisation à proprement parler.

Il faut savoir que la durée de la cicatrisation de la gencive après une extraction dentaire varie grandement d’un individu à l’autre et dépend également de la complexité de l’intervention. Cela peut prendre quelques jours comme quelques semaines. Si la cicatrisation tarde trop, il est recommandé de prendre rendez-vous chez son dentiste pour une prise en charge adéquate.

une dent

Comment accélérer la cicatrisation de la gencive après une extraction dentaire ?

Après une extraction dentaire, le patient reste sous l’effet de l’anesthésie pendant encore quelques heures et ressent le goût amer et métallique du sang dans sa bouche. Il faut savoir que chaque individu réagit différemment après cette petite chirurgie. Certains ressentiront une forte douleur et auront un gonflement important de la joue, d’autres ne développeront aucun symptôme, ni douleur ni gonflement.

Toutefois, il existe quelques recommandations à respecter pour favoriser la cicatrisation :

Pour limiter les saignements

Après que le dentiste ait fini son intervention, il place au niveau de la plaie une compresse de gaze qu’il vous demandera de mordre pour stopper ou prévenir les saignements. Cela va favoriser la formation d’un caillot sanguin, élément indispensable à une bonne cicatrisation de la gencive.

Il est donc recommandé de mordre la compresse en y appliquant une petite pression permanente pendant environ 30 minutes après l’extraction. Évitez de mâcher la compresse, maintenez-la immobile et avalez votre salive de manière normale (évitez donc de cracher, car cela peut déclencher un saignement).

Généralement, après une bonne coagulation et la formation d’un caillot solide, il n’y aura plus de saignements après le retrait de la compresse placée par le dentiste. Mais parfois, la plaie recommence à saigner ou à suinter. Voici ce que vous pouvez faire dans ce cas :

  • Prenez un bout de gaze, pliez-le pour former un petit morceau compact puis positionnez-le sur la zone hémorragique et mordez-le modérément pendant environ une demi-heure ;
  • Évitez de passer votre langue sur la plaie ;
  • En cas de saignement abondant ou persistant, n’hésitez pas à vous rendre chez votre dentiste.

Pour favoriser la cicatrisation de la plaie

Comme expliqué plus haut, après une extraction dentaire, le sang coagule au niveau de la plaie et un petit caillot se forme. Pour permettre une bonne cicatrisation, il faut tout faire pour éviter de déloger ce caillot :

  • Évitez tout ce qui peut créer une pression négative dans votre bouche (une dépression) : évitez par exemple de boire avec une paille, de vous moucher, d’éternuer ou de tirer sur des cigarettes (fumer) pendant les 24 heures qui suivent une extraction dentaire. De plus, fumer fera augmenter votre pression artérielle, ce qui est également un facteur pouvant favoriser le décollement du caillot sanguin. Abstenez-vous donc de fumer le plus longtemps possible après l’intervention, au moins les 24 premières heures.
  • Évitez tout ce qui contient de l’alcool pendant 24 heures : les bains de bouche et les boissons alcoolisées.
  • Évitez les activités physiques brusques ou intenses pendant 24 heures.
  • Évitez de cracher, avalez votre salive de façon habituelle.
  • Évitez de consommer les boissons et aliments trop chauds ou trop froids, car cela peut agresser la plaie et le caillot sanguin. De plus, lorsque vous êtes encore sous l’effet de l’anesthésie, vous ne ressentez pas la température et vous pouvez vous brûler la bouche sans même vous en rendre compte. Et une fois que l’anesthésie ne fait plus effet, vous commencerez à ressentir de fortes douleurs.
  • Évitez de consommer les aliments solides, préférez une alimentation molle ou mixée.
  • Évitez de mâcher du côté de la plaie.
  • Évitez de dormir du même côté que la plaie et surélevez légèrement votre tête pendant votre sommeil (à l’aide d’un oreiller plus volumineux ou d’un deuxième oreiller).
  • Continuez à vous brosser les dents et à vous passer du fil dentaire, une hygiène buccodentaire irréprochable est très importante pour prévenir d’éventuelles infections de la gencive. Veillez tout de même à ne pas toucher la zone ou se trouve la plaie et ne pas vous rincer abondamment la bouche, car cela risque de déloger le caillot !

Leave a Reply