10 meilleurs médicaments homéopathiques pour la dyslexie

Qu’est-ce que la dyslexie ?

La dyslexie est un trouble de la lecture courant chez les enfants qui se manifeste par des difficultés à lire, à écrire et à prononcer les mots. En fait, la dyslexie est très souvent associée à d’autres difficultés cognitives, des troubles de l’attention par exemple.

Un enfant souffrant de ce trouble éprouvera des difficultés à accomplir les tâches quotidiennes que les autres enfants de son âge accomplissent avec une grande facilité. Lire, écrire, prendre des notes, tout est un défi pour lui. Les erreurs typiques de lecture et d’écriture que font les enfants atteints de cette maladie sont l’ajout ou l’omission de mots et la transposition de lettres (en utilisant « b » au lieu de « p »). Les dys ont également beaucoup de mal à effectuer des calculs mathématiques simples et sont parfois incapables de se souvenir de ce qu’ils apprennent par cœur. Enfin, pour de nombreux enfants dyslexiques, l’apprentissage d’une nouvelle langue est presque impossible.

Quels sont les symptômes moins communs ?

D’autres symptômes sont également présents. Il peut s’agir d’un grondement et d’un bourdonnement dans la tête et les oreilles. Au niveau émotionnel, un enfant souffrant de dyslexie est confronté à tant de défis, à tant de pression, qu’il manque de confiance en lui et a généralement une faible estime de soi. Des troubles de la coordination motrice, tels que la difficulté à nouer les lacets de chaussures ou à faire des boutons, ont également été observés chez les personnes atteintes de ce handicap, car c’est bien de cela qu’il s’agit.

La médecine homéopathique peut-elle traiter la dyslexie

La dyslexie est un handicap qui doit être diagnostiquée et traitée à un âge précoce. Les médicaments homéopathiques, qui sont fabriqués à partir de substances naturelles, ne présentent pas d’effets secondaires toxiques et sont donc recommandés pour une utilisation à long terme chez les jeunes enfants. Ce type de médecine rentre donc dans le cadre des thérapies non médicamenteuses pour la dyslexie, pour plus d’information sur ce type de traitement de la dyslexie, cliquez-ci.

Contrairement à la ritaline par exemple, les médicaments homéopathiques pour la dyslexie ne ralentissent pas les processus naturels de l’organisme et ne rendent pas l’enfant amorphe et somnolent, qui sont des effets secondaires courants du mode de traitement conventionnel.

En fait, bien à l’inverse, ils déclenchent les processus de réparation de l’organisme et aident à guérir le trouble de façon naturelle. Plus tôt l’enfant reçoit un traitement homéopathique, plus ses chances de guérison sont élevées. D’autres thérapies cognitives telles que la thérapie de la parole se poursuivent parallèlement au traitement homéopathique et aident à la guérison.

Médicaments homéopathiques pour la dyslexie

Lycopidium, Baryta Carbonica et Kali Phosphoricum sont trois médicaments homéopathiques de premier ordre pour la dyslexie.

Le Lycopodium est l’un des médicaments homéopathiques les plus prescrits aux enfants ayant des difficultés d’apprentissage et d’écriture, et une mémoire faible. Il fonctionne mieux dans les cas où un enfant se trompe dans l’orthographe des mots. Baryta Carbonica est l’un des meilleurs médicaments homéopathiques pour les cas de dyslexie où la confusion, le manque de confiance et une faible mémoire sont les principaux symptômes que présente l’enfant.

Le Kali Phosphoricum est le mieux indiqué pour la dyslexie avec des difficultés cognitives (difficulté de concentration, absence de compétences mathématiques). C’est également l’un des médicaments homéopathiques les mieux notés pour la dyslexie avec des symptômes d’oubli, de perte de mémoire et de grisaille de l’esprit.


Lycopodium et Mercurius Solublis – Les meilleurs médicaments homéopathiques pour la dyslexie avec une déficience prononcée en lecture

Les médicaments homéopathiques les plus efficaces pour la dyslexie avec trouble de la lecture sont le Lycopodium et le Mercurius Solublis. Le Lycopodium agit bien lorsqu’un enfant est incapable de lire ce qu’il vient d’écrire, pour les discours indistincts, s’il bégaie le dernier mot et enfin si l’enfant est incapable d’apprendre des langues et fait souvent des fautes d’orthographe.

De son côté, Mercurius Solublis est aussi l’un des médicaments homéopathiques souvent indiqués pour la dyslexie avec trouble prononcé de la lecture.


Hydrogène, Kali Bromatum et Cannabis Sativa – Des médicaments homéopathiques pour la dyslexie avec trouble de l’écriture

Les trois médicaments homéopathiques les plus prescrits pour la dyslexie avec trouble de l’écriture sont l’Hydrogène, le Kali Bromatum et le Cannabis Sativa. L’hydrogène a donné d’excellents résultats lorsque la transposition des lettres et des mots (en utilisant « b » pour « p » ou « p » pour « q ») pendant l’écriture est un symptôme courant.

Le Kali Bromatum est l’un des meilleurs médicaments homéopathiques pour la dyslexie, lorsqu’un enfant utilise des mots opposés (« chaud » pour « froid »). Il ajoute ou omet souvent des lettres tout en écrivant. Le Cannabis Sativa est très utile aux personnes dyslexiques qui répètent des mots en écrivant.


Natrum Muriaticum, Causticum et Stramonium – Les meilleurs médicaments homéopathiques pour la dyslexie avec troubles de l’audition et de la parole

Natrum Muriaticum, Causticum et Stramonium sont les médicaments homéopathiques les plus connus pour la dyslexie. Le Natrum Muriaticum est surtout recommandé dans les cas de dyslexie où l’enfant se plaint d’un grondement et d’un bourdonnement dans la tête et les oreilles.

Le Causticum est l’une des meilleures prescriptions pour la dyslexie avec troubles de la parole. Si un enfant souffrant de dyslexie prononce mal ou utilise de mauvais mots en parlant, le Causticum est le médicament à envisager en premier lieu. Quant à lui, le Stramonium est l’un des meilleurs médicaments homéopathiques pour les cas de dyslexie où la personne dys confond les mots entre eux.


Sumbulum, Helliborus et Cannabis Indica – Les médicaments homéopathiques les plus efficaces pour la dyslexie avec handicap cognitif

Naturels et sûrs, le Sumbulum, l’Helliborus et le Cannabis Indica sont de précieux médicaments homéopathiques pour la dyslexie avec handicap cognitif.

Le Sumbulum fonctionne mieux dans les cas de dyslexie avec de faibles compétences en mathématiques. Une personne atteinte de cette maladie fait généralement des erreurs en écrivant et en effectuant des calculs mathématiques simples, notamment en additionnant des chiffres.

Helliborus est l’un des médicaments homéopathiques les plus efficaces pour la dyslexie accompagnée d’une faible mémoire. La personne a du mal à se souvenir de ce qu’elle a pu entendre.

Le Cannabis Indica est l’un des médicaments homéopathiques les plus indiqués pour la dyslexie où l’enfant a du mal à se rappeler ce qu’il vient de faire.


Baryta Carbonica et Lycopodium – Médicaments homéopathiques pour la dyslexie et le manque de confiance

Baryta Carbonica et Lycopodium sont les médicaments homéopathiques les mieux cotés pour la dyslexie, une affection qui, nous l’avons vu, entraîne un grave manque de confiance chez les jeunes enfants.

Le médicament homéopathique Baryta Carbonica a donné de merveilleux résultats dans les cas où l’enfant est lent et terne et a une faible estime de soi. Baryta Carbonica est également l’un des meilleurs médicaments homéopathiques pour la dyslexie à prescrire dans les cas où l’enfant a des difficultés de concentration.

Le Lycopodium est l’autre médicament homéopathique qui a montré une grande amélioration de la confiance en soi des enfants dyslexiques. Lorsqu’un enfant dyslexique a des difficultés à être attentif pendant une conversation, le Lycopodium est le traitement le plus fiable

Leave a Reply