Niromathe : présentation de cette méthode

La méthode Niromathe, connue en France sous le nom d’ostéopathie cutanée, est une méthode d’origine très ancienne qui, par la création d’une vibration cutanée directe, superficielle et polarisée, permet une reconnaissance très rapide du type de blocage dont souffre la personne. Tout cela se fait au niveau de la peau.

La peau et le système nerveux central ont la même origine embryologique et c’est la raison pour laquelle le décollement vibratoire de la peau permet la reprogrammation tissulaire d’une articulation (déblocage), d’une fonction (digestive par exemple), d’un rééquilibrage général (sommeil, anxiété, etc.…).

Principe de la méthode Niromathe : l’ostéopathie de la peau

un praticien qui fait une ostéopathie de la peau

Le principe de la méthode Niromathe consiste à faire vibrer les points de la peau au voisinage des tendons, des ligaments ou des muscles courts. Cette vibration « cutanée » permet une amélioration rapide du symptôme.

La méthode Niromathe consiste en une série de mouvements de rotation, appliqués sur la peau à des endroits spécifiques, qui créent une sorte de détachement du tissu et se reflètent dans tout le corps, dissolvant les blocages éventuels et relançant l’énergie dans tout le corps.

La méthode Niromathe est utile dans les cas de :

  • Lumbago
  • Sinusite
  • Fibromyalgie
  • Torticolis
  • Tendinite
  • Névralgie (cervico-brachiale, intercostale abdominale, sacrée, crurale, sciatique, etc.)
  • Étourdissements, bourdonnements d’oreilles
  • Spasmes d’arthrose chronique
  • Difficulté ou diminution partielle des mouvements
  • Coliques chez les nouveau-nés
  • Syndrome du canal carpien
  • Épines calcanéennes
  • Troubles fonctionnels viscéraux

Quelques exemples d’application

Vertige : le vertige est souvent lié à un blocage des premières vertèbres cervicales, l’ablation du spasme à ce niveau libère l’atlas et l’épistrophe et entraîne la disparition du vertige.

Maux de tête : les névralgies et les migraines d’Arnold peuvent être causées par une congestion des articulations crâniennes, également à la suite d’un « choc » ou d’un rhume, et sont rapidement soulagées et la douleur disparaît, tout comme pour les lombalgies, les sciatiques et les cervico-brachialgies.

Lombalgie, sciatique et cervico-brachialgie : à la suite d’un mouvement incorrect, les vertèbres lombaires et les os du bassin peuvent se retrouver coincés dans une position vicieuse. Le maintien de cette attitude entraîne une inflammation et des douleurs. L’élimination du spasme à ce niveau entraîne la libération des articulations.

Nourrissons : les principales raisons de consultation des nourrissons sont la régurgitation, le reflux, la gastrite, l’insomnie et les pleurs à toute heure. L’élimination en douceur des spasmes fera disparaître progressivement tous ces symptômes.

Avantages de la méthode niromathe :

La méthode Niromathe est une méthode de réflexologie spinale périphérique

Elle a l’avantage d’être :

  • Pas douloureuse, le toucher manipulateur est superficiel
  • Pas d’effets secondaires
  • Sans contre-indications après un diagnostic différentiel précis
  • Effet immédiat, s’il n’y a pas d’inflammation, la guérison est instantanée. En cas d’inflammation, il faudra quelques jours pour que la situation s’améliore.
  • Très efficace

Combien de séances ?

En général, quelques séances suffisent et, dans certains cas, les bénéfices se font sentir immédiatement.

Pourquoi ?

Le Niromathe® est notamment utilisé pour favoriser la détente des tensions musculaires. Le praticien effectue des mouvements au niveau de la peau selon des trajectoires précises qui se reflètent dans tout le corps, créant une sorte de détachement des tissus, dissolvant les blocages éventuels et relançant l’énergie de l’ensemble du corps.

C’est une méthode indolore, douce et rapide. Elle ne présente aucune contre-indication et peut être reçue en étant encore habillée, le contact direct avec la peau n’étant pas nécessaire.

Grâce à des manœuvres spécifiques effectuées avec les mains, calibrées en fonction du type de blocage reconnu par le praticien, une sorte de décollement de peau est activé, selon une méthode et une cartographie bien définie ;

Le mouvement de la peau est direct, superficiel et polarisé en des points situés à proximité des tendons, des ligaments ou des muscles courts.

Comment fonctionne la méthode Niromathe ?

La méthode Niromathe® permet de reconnaître rapidement le type de blocage énergétique présent chez le client et d’adapter des mouvements précis visant des points clés.

Elle consiste en des manœuvres spécifiques pour débloquer les tissus, en agissant sur les éléments tenso-modulateurs (E.T.M.) situés entre la peau et les structures les plus profondes. Dans le cas de conditions particulières, tant aiguës que chroniques, les M.E.T. deviennent adhérentes au tissu sous-jacent, subissant une déprogrammation qui sous-tend la lésion ostéopathique.

Leur détachement se fait par une stimulation rotative directe, effectuée avec les mains et suivant une cartographie détaillée des points à traiter.

La méthode Niromathe® en France, où elle est appliquée comme aide ostéopathique, distingue deux types de blocages :

  • En fermeture : la douleur augmente dans la phase expiratoire et avec le mouvement, diminuant pendant le repos nocturne ;
  • À l’ouverture : la douleur survient à l’inspiration, s’aggrave avec l’immobilité et le repos, s’améliore avec le mouvement ;

Dans le premier cas, la tension concerne les tissus postérieurs : les personnes se réveillent le matin sans ou avec une sensation douloureuse réduite, qui apparaît progressivement au fil des heures et atteint son maximum à la fin de la journée. Le soir, ces personnes n’ont qu’un seul désir : se mettre au lit.

Dans le second cas, en revanche, les tissus antérieurs sont impliqués et c’est exactement le contraire qui se produit : l’E.T.M. se tend en position couchée ; la douleur augmente dans la seconde partie de la nuit, obligeant la personne à se lever et à marcher.

Histoire de la méthode Niromathé

Connue en France sous le nom d’ostéopathie de la peau, elle a des origines très anciennes situées entre l’Inde et l’Europe de l’Est. La méthode Niromathe trouve son origine dans l’étude des techniques traditionnelles utilisées dans les Balkans et dans la tradition indienne.

Elle est devenue une discipline en 1997 en tant que technique sans risques, très efficace, d’effet immédiat et applicable à des clients de tous âges.

Leave a Reply