Une fille qui dort dans son lit

Nos conseils pour s’endormir vite

Quand d’aucuns vont se coucher et parviennent à s’endormir en quelques minutes, d’autres tardent et frôlent l’insomnie malgré la fatigue. L’endormissement est-il lié au stress, à la qualité de notre matelas ou à notre mode de vie ? Voici quelques astuces pour s’endormir vite et bénéficier d’un sommeil réparateur.

Le manque de sommeil

Le manque de sommeil a de graves conséquences sur votre vigilance, sur votre bien-être en journée et au-delà sur votre santé. Certaines personnes ont le sentiment d’avoir « tout essayé », mais, rien n’y a fait, ils peinent à s’endormir et entament chaque nuit, inquiètes, non seulement du nombre d’heures de sommeil dont elles vont réussir à bénéficier, mais aussi de sa qualité. Pourtant, des solutions existent et sont à la portée de tous, en voici quelques-unes et en suivant ces conseils pour s’endormir vite, vous retrouverez bientôt un sommeil profond et réparateur. 

Une literie de qualité

Une femme qui dort dans son lit
10874247 – sleep. woman sleeping in bed having beauty sleep in pajamas. beautiful cute girl in her twenties. asian caucasian female model in full body lying down.

La literie ne se résume pas à un bon matelas, doté d’un bon maintien et d’un revêtement de qualité, respirant et agréable. La literie comprend votre sommier, votre matelas, votre oreiller et votre linge de lit. Elle doit être adaptée à vos besoins et à vos goûts sensoriels. Vous pouvez tester les literies en magasin et comparer leurs conforts. Vous trouverez de précieux conseils et des comparatifs de marques de literie sur le site parlonsliterie.com. 

Changer son ensemble sommier-matelas est indispensable tous les 10 ans tandis qu’un oreiller ne dure que 3 à 4 ans. Idéalement, aérez votre literie tous les jours. Le linge de lit compte pour beaucoup dans la question du bien-être : privilégiez les matières naturelles, lin et coton et lavez votre linge de lit une fois par semaine.

La sophrologie au secours de notre sommeil

une femme qui dort

Le moulin à soucis

Les soucis et les tracas quotidiens sont souvent ressassés au moment du coucher. Des techniques de relaxation et de visualisation permettent de retrouver le calme intérieur et de favoriser l’endormissement rapide et serein. Pour ce faire, lâcher prise avec le stress en appréciant les sensations qui habitent notre corps, nous aident à entamer une nuit réparatrice.

Un petit exercice de détente

Allongez-vous dans votre lit et prenez-soin de vous placer dans la position qui vous sied le mieux. Prenez conscience du poids de votre corps et de son volume. Détendez les muscles du visage, laisser aller vos épaules et sentez vos bras se relâcher. Relaxez votre dos, de la base du cou jusqu’au bassin, puis décontractez vos jambes en leur donnant toute la souplesse qu’elles méritent. Votre respiration est calme, percevez son rythme sans le changer, puis gonfler le ventre comme un ballon et contractez-le quelques instants. Expirez profondément. Votre respiration devient peu à peu plus calme et abdominale. Conscientisez l’abandon de toutes vos tensions sur chacune de vos expirations : elles émanent de votre corps détendu, qui se prépare à passer une nuit réparatrice.

Un cadre idyllique pour une bonne nuit

L’environnement de votre chambre ou de votre espace nuit est-il propice à la détente et à la zénitude ? Pièce épurée et rangée, couleurs pastelles, absence d’appareils émetteurs d’ondes néfastes (TV, ordinateur, tablette, smartphone…), température maximale de 18°C et air assaini par une aération quotidienne constituent les ingrédients d’un cadre idéal pour votre sommeil.

Une bonne hygiène de vie

Une activité sportive au moins deux fois par semaine contribue à retrouver un sommeil réparateur. Il vaut mieux éviter la caféine ou la théine en fin de journée, limiter la consommation d’alcool et de tabac et privilégier un dîner allégé en graisses et en sucres. La lumière bleue des écrans grève la production naturelle de mélatonine, l’hormone du sommeil, parce qu’elle imite la lumière du jour : l’endormissement est altéré et des troubles du sommeil entre insomnies et réveils nocturnes altèrent votre repos.  

Votre horloge biologique sonne l’heure de votre coucher

Votre horloge biologique régule les phases de votre sommeil et l’activité de votre organisme. Elle est influencée par votre exposition à la lumière.  Le soir venu, votre cerveau produit de la mélatonine, l’hormone du sommeil : voici le signal. Si vous luttez trop souvent contre vos besoins, vous subirez des difficultés à vous endormir vite. La régularité vous permettra de recouvrer votre rythme naturel, ainsi que tous les conseils précédemment donnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Retour haut de page