Problème de la prostate ou la nécessité de rapidement consulter un urologue

En France, les problèmes de la prostate touchent un grand nombre d’hommes âgés d’au moins 50 ans. Malheureusement, les symptômes qui en résultent sont souvent pris à la légère ou confondus à d’autres troubles. La prostate est une glande qui se trouve sous la vessie de l’organe reproducteur masculin. Il joue un rôle déterminant pour la production du liquide séminal et pour l’accomplissement de l’éjaculation. Mais comme pour d’autres glandes, la prostate peut être affectée par certaines pathologies. 

Comment savoir si on a un problème de la prostate ?

De nombreux symptômes peuvent se cacher derrière un problème de la prostate. Le plus souvent, cela commence par la difficulté d’uriner, des douleurs au moment d’uriner et des troubles érectiles. Dans la foulée, on ressent constamment l’envie d’uriner, des douleurs dans le dos et des sensations de brûlure lors de la miction. Autre symptôme fréquent, c’est la faible pression du jet d’urine, même lorsque la vessie est pleine. Et pour approfondir la question, vous pouvez découvrir cette documentation sur la prostate.

À quel âge surviennent les problèmes de la prostate ?

Lorsque l’on a moins de 50 ans, on a un très faible risque de présenter un problème de la prostate. Par contre, à partir de 50 ans, les risques sont considérables. En effet, les hommes de cet âge représentent 50 % des patients affectés par les maladies prostatiques. Ce chiffre passe à 60 % pour les hommes de 60 ans et 70 % pour les patients âgés de 70 ans.

Que cachent les problèmes de la prostate ?

Les problèmes de la prostate ne sont pas toujours synonymes de l’apparition d’un cancer de la prostate. En effet, ils peuvent être liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate (adénome de la prostate) ou encore à une prostatite, c’est l’inflammation de la glande. Ces maladies peuvent se manifester par des symptômes plus ou moins similaires. En cas de doute, il est donc conseillé de rapidement consulter un médecin. 

À quelle fréquence faire un dépistage de la prostate ?

En France, aucune recommandation officielle n’est donnée pour réaliser un dépistage de la prostate. C’est pourquoi, dès l’apparition des symptômes évoqués précédemment, il est vivement conseillé d’en parler à son médecin traitant ou à un urologue. Le toucher rectal (TR), le score I-PSS, l’interrogatoire du médecin et le dépistage par PSA sont les principales méthodes pour déceler un problème de la prostate. L’étude PSA est surtout utilisée pour vérifier ou non la présence d’un cancer de la prostate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page