Tendinite ou scoliose, quel matelas choisir ?

Les douleurs liées à la tendinite ou à la scoliose s’accentuent durant le sommeil, en particulier chez les dormeurs latéraux. Bien que les adolescents en soient les plus vulnérables, il faut savoir que les disques vertébraux dégénèrent naturellement avec l’âge. C’est ainsi qu’apparaissent progressivement une inflammation, une sténose vertébrale, des douleurs lombaires ou des nerfs pincés. Face à une tendinite ou une scoliose, voici comment choisir votre matelas.

Brève notion sur la tendinite et la scoliose

Souvent, les douleurs liées à ces affections s’aggravent lorsqu’un matelas augmente la pression au point de contact lors du sommeil. D’où l’intérêt avant tout de reconnaître les symptômes de ces atteintes. D’une part, la tendinite est un trouble musculaire qui correspond à l’apparition de lésions inflammatoires au niveau d’un tendon. Atteinte fréquente en milieu sportif, elle affecte de nombreuses parties du corps (coude, genou, poignet, cuisse ou hanche). D’autre part, la scoliose fait référence à une courbure anormale de la colonne vertébrale. Elle est parfois associée à des malformations congénitales, des troubles du tissu conjonctif, voire un mauvais sommeil. La douleur et l’inconfort des patients atteints de la tendinite ou de la scoliose peuvent être quelque peu atténués par une bonne nuit de sommeil.

Quel matelas choisir en cas de tendinite ou de scoliose ?

D’une manière générale, les personnes atteintes de tendinite ou de scoliose peuvent choisir un matelas qui présente les caractéristiques suivantes :

  • un allègement de la pression
  • un soutien lombaire (bas du dos)
  • la présence d’une couche de support durable
  • une sensation moyennement ferme selon le nombre de ressorts, la densité de la mousse ou du latex
  • une surface moelleuse

Pour les personnes souffrant de scoliose, le matelas en mousse est doté de beaucoup plus de profondeur et de confort. Outre le fait de soulager la pression, il doit offrir assez de soutien pour garder la colonne vertébrale droite. Un matelas de fermeté moyenne fournit un bon équilibre entre confort et soutien. Pour les patients atteints de la tendinite, un matelas doté d’une couche de support de densité plus élevée sur le dessus est parfait. Celui-ci aide à soutenir le torse, tandis que les épaules et les hanches s’enfoncent légèrement dans le lit.

Les bonnes pratiques

Les patients atteints de tendinite ou de scoliose doivent accorder une attention particulière à la durabilité de leur literie, car l’affaissement peut aggraver les douleurs. De plus, ils doivent soulager les points de pression sensibles et maintenir les zones atteintes dans une position neutre. Un compromis entre des matelas plus doux et plus fermes est ainsi à trouver.

Les matelas fermes qui ne permettent pas aux épaules et aux hanches de s’enfoncer suffisamment loin dans le lit sont à éviter. De même, les matelas mous risquent de créer une courbure vertébrale due à l’enfoncement de votre torse entier dans le lit.

Lorsque vous dormez sur le côté, vos hanches et en particulier vos épaules doivent être placées plus près du matelas que sur le dos. Pour s’adapter à la forme naturelle de votre corps, privilégiez un lit moyennement doux. Vos hanches et vos épaules doivent s’y enfoncer légèrement, mais en maintenant une colonne vertébrale droite tout au long du dos et du cou.

Leave a Reply