Les approches thérapeutiques du cancer du poumon

Le traitement spécifique du cancer du poumon sera déterminé par votre médecin en fonction de :

  1. L’âge, l’état de santé général et les antécédents médicaux
  2. Le type de cancer du poumon
  3. Étendue de la maladie
  4. Votre tolérance à des médicaments, procédures ou thérapies spécifiques
  5. Attentes concernant l’évolution de la maladie
  6. Votre opinion ou préférence

Selon son type et son stade, le cancer du poumon peut être traité par chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, traitements locaux tels que la thérapie au laser, ou une combinaison de traitements. Le traitement combiné ou le traitement multimodal désigne le fait d’avoir plus d’un type de traitement.

Cela pourrait vous aider : les armes disponibles pour combattre le tabagisme.

Un homme qui fume une cigarette, ce qui est souvent responsable du cancer du poumon

La Chirurgie dans le traitement du cancer du poumon

La chirurgie fait partie du traitement des cancers du poumon à un stade précoce. Le type de chirurgie dépend de la taille et de la localisation de la tumeur dans le poumon, de l’étendue du cancer, de l’état de santé général du patient et d’autres facteurs. De nombreuses interventions chirurgicales se font par une longue incision sur le côté de la poitrine, appelée thoracotomie. Certaines tumeurs à un stade précoce peuvent être traitées par chirurgie thoracique vidéo-assistée (VATS), qui utilise plusieurs petites incisions (au lieu d’une grande) et des outils chirurgicaux longs spéciaux.

Les types de chirurgie comprennent :

  1. Résection segmentaire ou cunéiforme : Ablation d’une petite partie du poumon seulement
  2. Lobectomie : Ablation d’un lobe entier du poumon
  3. Pneumonectomie : Ablation d’un poumon entier
  4. Résection du manchon : Ablation d’un morceau de bronche, après quoi le poumon est rattaché à la partie restante de la bronche

Article a lire : traitements du cancer de la prostate

La radiothérapie dans le traitement du cancer du poumon

La radiothérapie consiste à diffuser sur la tumeur un rayonnement à forte énergie pour détruire les cellules cancéreuses et réduire les tumeurs. Les radiations peuvent également être utilisées avec la chimiothérapie pour traiter le cancer du poumon. La radiothérapie reste l’une des thérapeutiques majeures du cancer.

Les techniques de radiothérapie externe se sont massivement développées pour diriger avec une haute précision les rayons directement sur les cellules cancéreuses. L’appareil de radiothérapie est contrôlé par le radiothérapeute. Pour protéger le patient de l’effet des radiations, des protections spéciales sont utilisées pour protéger les tissus entourant la zone de traitement. Les traitements par radiations sont indolores et durent généralement quelques minutes.

La Chimiothérapie pour traiter le cancer du poumon

Alors que la chirurgie et la radiothérapie ne se concentrent que sur une seule zone du corps, la chimiothérapie s’étend, elle, à tout le corps pour rechercher les cellules tumorales. La chimiothérapie est administrée par perfusion intraveineuse, dans la plupart des cas. La chimiothérapie agit en interférant avec la capacité des cellules cancéreuses à croître ou à se reproduire. Différents groupes de médicaments agissent de différentes manières pour combattre les cellules cancéreuses. L’oncologue recommandera un plan de traitement spécifique au type et grade de la tumeur. La chimiothérapie peut être administrée en parallèle d’autres traitements, en post-traitements ou seule pour traiter le cancer du poumon.

Les thérapies ciblées

La thérapie ciblée consiste à administrer des médicaments qui ciblent des parties spécifiques des cellules cancéreuses ou des cellules voisines qui les aident à se développer. Jusqu’à présent, ces médicaments n’ont été jugés utiles que pour certains cancers du poumon à cellules de taille conséquentes. Lorsque les cancers se développent, ils forment de nouveaux vaisseaux sanguins qui les nourrissent. Ils sont utilisés avec le schéma de chimiothérapie standard.

Les médicaments ayant d’autres cibles spécifiques, tels que le crizotinib, l’erlotinib et le cétuximab, peuvent également être utiles.

La chimiothérapie ou la radiothérapie peu après l’opération sont qualifiées de traitements adjuvants. L’objectif du traitement adjuvant est de tuer les cellules cancéreuses qui pourraient subsister après l’opération. Même s’il n’y a aucun signe de cellules cancéreuses, votre médecin peut vous suggérer un traitement adjuvant, en vue de réduire le risque que le cancer réapparaisse ou se propage.

Des essais cliniques sont actuellement menés sur les options de prévention et de traitement du cancer du poumon, notamment la thérapie photodynamique et la chimioprévention.

L’immunothérapie

L’immunothérapie est une nouvelle approche du traitement du cancer du poumon qui utilise des médicaments, des vaccins et d’autres thérapies pour activer les défenses naturelles du système immunitaire afin qu’il puisse combattre le cancer. Il a été démontré que l’immunothérapie de type « anti-PD-1 », provoque une régression significative de la tumeur chez un quart des patients qui le reçoivent après une série de chimiothérapies. Trois médicaments d’immunothérapie, l’embrolizumab, l’atézolizumab et le nivolumab, ont été approuvés pour traiter certains cancers du poumon.

Cancer du poumon : ce que vous devez retenir

Le traitement du cancer du poumon varie selon l’âge, le type de cancer, l’étendue de la maladie, la tolérance aux médicaments et la préférence du patient. Les options de traitement comprennent une combinaison de chirurgie, de radiothérapie, de chimiothérapie, d’immunothérapie et de thérapie ciblée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page