Qu’est-ce qui se passe pendant les règles ?

Sous l’effet de l’activité hormonale, une série de changements physiques amène l’utérus à créer un environnement fertile pour la fécondation. En l’absence de fécondation, tous les tissus créés par le processus sont expulsés, ce qui entraîne les menstruations.

Que se passe-t-il pendant les règles ?

Pendant le cycle hormonal d’un mois, la muqueuse de votre utérus est préparée à une potentielle grossesse. La muqueuse de la paroi utérine se forme pour faciliter l’implantation de l’ovule après la fécondation et s’assurer qu’il reçoit les nutriments nécessaires à sa croissance. Un ovule non fécondé mourra.

La couche supérieure de la muqueuse utérine tombe à la fin du cycle lorsque quelques vaisseaux sanguins de la muqueuse s’ouvrent temporairement. Les muscles utérins se contractent irrégulièrement pour les rejeter, puis se détendent à nouveau pour les accepter. Une petite quantité de sang s’écoule par le vagin avec le tissu qui se sépare de la muqueuse utérine. Les saignements que peut connaître une femme indiquent généralement la fin d’un cycle et le début d’un nouveau, à moins qu’elle ne soit enceinte ou qu’elle suive une contraception hormonale. La durée d’une période de règle est généralement entre trois et cinq jours par semaine.

Malgré les apparences contraires, une femme ne perd que 20 à 60 millilitres ce qui est très peu.

La plupart des femmes deviennent irrégulières dans leurs cycles menstruels à l’approche de la ménopause. Cela n’arrive pas avant l’âge de 51 ans. Pendant la ménopause, les femmes cessent d’avoir des périodes menstruelles. La dernière menstruation d’une femme survient lorsque la réserve de follicules de l’ovaire est épuisée. Jusqu’à l’âge de 40 ans environ, le nombre de follicules diminue progressivement, puis il diminue rapidement jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des follicules immatures.

Quelles protections pendant les règles ?

  • La culotte menstruelle : également appelé culotte périodique, ce sont des protections hygiéniques durables et lavables utilisées pour absorber le flux sanguin menstruel, le retour de flux menstruel et les pertes blanches. Un moyen sain de se protéger pendant les règles. Vous pouvez par exemple en trouver sur https://www.oduho.com.
  • Le tampon : Il est discret et pratique. Pour absorber le flux sanguin, le dispositif a la forme d’un petit linge blanc cylindrique. Changez une protection périodique toutes les 4 à 6 heures au maximum, comme vous le feriez pour une serviette hygiénique.
  • La serviette hygiénique : Le but de cette protection de base est de garder le corps propre et sain. Les serviettes hygiéniques ne nécessitent aucune manipulation intravaginale pour être mises en place ou retirées.

Les phases du cycle menstruel

Phase folliculaire

Environ 14 jours après le début du cycle, c’est la phase initiale. Une série de changements se produisent dans l’utérus pendant la phase proliférative, qui se termine par l’ovulation, au cours de laquelle les menstruations durent de 3 à 5 jours. Un follicule dominant, qui contient l’ovocyte, se développe en alternance entre les différents follicules qui se forment dans les ovaires pendant la phase folliculaire. Une résorption aura lieu pour les autres follicules non destinés à la maturation. Une libération d’hormones durant cette phase favorise l’épaississement, et donc la prolifération, de la paroi utérine, destinée à recevoir un ovule fécondé. La phase ovulatoire commence après la phase folliculaire.

La phase ovulatoire

Dans la plupart des cycles, elle se produit autour du quatorzième jour, qui est le jour de la plus grande fertilité. C’est pendant cette phase que le follicule se rompt et que l’ovule est libéré. La période fertile dure environ deux ou trois jours, même si l’ovulation est un événement soudain. L’ovule et les spermatozoïdes peuvent survivre pendant un certain temps dans l’utérus.

La période lutéale (post-ovulatoire)

Elle est également connue sous le nom de « corpus luteum » ou glande qui produit la progestérone. Vers la fin du cycle, cette hormone produit de grandes quantités, créant des conditions favorables à la fécondation.

Leave a Reply