Ronger ongle

5 méthodes éprouvées pour arrêter de se ronger les ongles

Concernant près d’un individu sur trois, l’onychophagie est un trouble qui touche aussi bien les hommes que les femmes, grand et petit. Caractérisé par l’action de se ronger les ongles, il traduit une attitude qui présente de nombreux inconvénients tant sur la santé que le comportement de la personne concernée. Et bien qu’elle soit compulsive le plus clair du temps, l’onychophagie peut tout de même être maîtrisée. Trouvez ici quelques méthodes pour savoir comment arrêter de se ronger les ongles.

Utiliser du vernis amer

Le vernis amer est un produit pharmaceutique utilisé dans le traitement d’onychophagie. Agissant comme un répulsif, il vise à limiter, voire empêcher l’envie de mettre les doigts à la bouche pour avoir des ongles rongés. En effet, le vernis amer est un type d’enduit incolore qui se passe sur les ongles. Grâce à sa composition, il possède un goût amer et une odeur répugnante. Ainsi, lorsqu’il est passé sur les ongles, il agit comme un répulsif ne donnant pas envie de se ronger les ongles.

Repoussant lʼenvie de mettre les doigts à la bouche, l’utilisation du vernis amer est une méthode qui peut s’avérer efficace dans la lutte contre l’onychophagie. Son application facile et rapide fait de lui une solution immédiate pour arrêter l’onychophagie. Cette astuce s’avère particulièrement efficace chez les enfants, car leurs sens olfactif et gustatif sont très prononcés. De plus, le vernis amer peut être appliqué pendant le sommeil sans éveiller des soupçons.

Occuper la bouche ou les mains

Chez les sujets atteints d’onychophagie, il est difficile de résister à l’envie de se ronger les ongles. Ainsi, pour faire passer cette attitude compulsive, il est possible d’occuper la bouche ou les mains. En effet, lorsque les dents ne peuvent ronger et que les doigts sont pris par autre chose, il serait vraiment difficile de se ronger les ongles. À cet effet, il est possible de mâcher par moment du chewing-gum afin que les dents occupées, inhibent l’envie de se ronger les ongles. Avec de la gomme à mâcher ou un bonbon dans la bouche, il serait impossible dʼy mettre les doigts pour les ronger.

Aussi, occuper ses mains peut réduire, voire supprimer l’onychophagie. Pour cela, il faut avoir toujours au plus près de la main, un objet à saisir lorsque la mauvaise habitude de ronger les doigts survient. Un stylo à faire cliquer, une boule de relaxation, un cube antistress ou encore un rubikʼs cube sont autant d’objets qui peuvent servir à résister à lʼenvie ronger les ongles.

Mettre des gants

Le port des gants est l’une des méthodes extrêmes, mais aussi efficaces dans la lutte contre l’onychophagie. En effet, porter des gants revient à couvrir les ongles de sorte à ne pas les rendre accessibles à la bouche. Ainsi, il serait difficile de pouvoir les ronger sans retirer le gant. Cette méthode, combinée à d’autres astuces de même objectif peuvent véritablement aider à arrêter le besoin compulsif de se ronger les ongles.

Poser de faux-ongles

La manucure à travers le port de faux-ongles peut également permettre de lutter contre l’onychophagie. En effet, les ongles utilisés pour ces fins sont en plastiques et ont un goût bizarre. Les mettre sur les doigts permet de faire disparaître l’envie de ronger les beaux ongles, car les faux-ongles sont désagréables en bouche. De plus, les ronger les rend non seulement inesthétiques, mais fragilise l’ongle lui-même. Ainsi, porter de faux-ongles peut dissuader de vouloir mettre la main dans la bouche pour ronger les ongles.

Apprendre à gérer la cause de cette envie

Si pour certains l’envie de se ronger les ongles est souvent passager, elle est bien installée chez d’autres. Pour ces derniers, elle constitue un trouble pour lequel il faut passer par des thérapies comportementales afin de pouvoir arrêter. Ainsi, lorsque les méthodes classiques, n’ont pu aider à se passer de l’onychophagie, il faut recourir à des solutions plus poussées. Celles-ci permettront de déterminer la cause de cette attitude psychique, de ce trouble afin de proposer des méthodes de résolution plus efficaces.

Dans le cas de l’onychophagie, il existe de nombreuses thérapies comportementales qui peuvent aider à soigner le mal. Celles-ci aideront la personne atteinte à pouvoir contrôler les éléments déclencheurs de cette manie. Dès lors, il pourra mieux se gérer afin de résister à l’envie de se ronger les ongles. Ainsi, lʼhypnose, le yoga ou la méditation sont quelques thérapies qui peuvent aider à surmonter le stress ou lʼanxiété qui sont des éléments déclencheurs les plus répandus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page