6 services proposés par une clinique d’endoscopie digestive

L’endoscopie digestive est une technique médicale qui consiste à observer l’ensemble du tube digestif à l’aide d’un dispositif optique (caméra) souvent souple dans le but de détecter d’éventuelles pathologies digestives. Une clinique d’endoscopie digestive est donc une clinique spécialisée dans le traitement des maladies des voies digestives. Ce type de clinique propose une multitude de services. Ces services vont aussi bien de la gastro-entérologie à la kinésithérapie périnéale, en passant par la diététique.

La gastro-entérologie

La gastro-entérologie est un service que proposent toutes les cliniques d’endoscopie digestive. Il s’agit d’une spécialité de la médecine dont les sujets d’étude sont l’appareil digestif, ses pathologies et leurs différents moyens de traitement.

Dans cette spécialité, tous les organes du tube digestif, du pharynx à l’anus, en passant par les organes intra-abdominaux sont observés. Les organes digestifs intra-abdominaux concernés par cette spécialité sont le foie, les voies biliaires et le pancréas (qui est une glande digestive et non un organe).

Quelles sont les différentes pathologies en gastro-entérologie ?

Plusieurs affections et troubles de l’appareil digestif peuvent requérir l’intervention d’un gastro-entérologue. Au nombre de ces pathologies, on retrouve très souvent les calculs biliaires, les hémorroïdes, la cirrhose, ou encore la maladie de Crohn.

Cette spécialité médicale traite aussi d’autres maladies telles que l’appendicite, la pancréatite l’ulcère duodénal ou gastrique, le syndrome de l’intestin irritable, la rectite, les tumeurs bénignes ou malignes de l’estomac, de l’œsophage, du foie…

Symptômes et diagnostics

Les maladies et pathologies du tube digestif se manifestent au travers de plusieurs symptômes. Il peut s’agir :

  • de brûlures d’estomac,
  • de ballonnements,
  • de diarrhées,
  • de constipation,
  • de douleurs au niveau du ventre,
  • de vomissements,
  • de selles noires…

Le type et la durée des douleurs sont capitaux pour établir un bon diagnostic. Pour confirmer ce diagnostic, le médecin peut avoir recours à diverses techniques médicales. Au premier rang, on retrouve les endoscopies digestives de l’œsophage, de l’estomac, du duodénum, de l’intestin grêle et du côlon.

clinique endoscopie digestive

Le traitement du surpoids et de l’obésité

De nombreuses cliniques d’endoscopie digestive telles que le Centre DDG proposent un service de traitement du surpoids et de l’obésité. Il s’agit d’un traitement endoscopique conduisant à l’installation d’un ballon gastrique dans l’estomac du patient. Le ballon gastrique est un ballon médical que l’on installe dans l’estomac sans aucune intervention chirurgicale.

Une fois dans l’estomac, il occupe une grande place, ce qui permet au patient de ressentir très vite une sensation de satiété. Il mangera donc beaucoup moins et finira par perdre du poids au fil du temps. Toutefois, pour être réellement efficace, le ballon gastrique doit faire partie d’un programme complet de nutrition.

Il existe deux types de ballons gastriques : le ballon en polyuréthane et le ballon en silicone souple. Seul le ballon en silicone souple nécessite une endoscopie. Il est installé pour une durée d’environ un an et est adapté aux personnes dont l’indice de masse corporelle se situe entre 30 et 35.

L’anesthésiologie

L’anesthésie est une pratique très courante en médecine qui consiste à rendre le patient insensible à la douleur et aux sensations pouvant être provoquées par les actes diagnostiques, thérapeutiques ou chirurgicaux. L’anesthésiologie est la branche de la médecine qui étudie l’anesthésie.

L’anesthésiologie est un service extrêmement important, voire indispensable, au sein de toutes cliniques d’endoscopie digestive. En effet, les examens d’endoscopie digestive sont des examens très douloureux et inconfortables. Ils ne peuvent donc s’effectuer sans anesthésie. La manière dont l’anesthésie est effectuée au cours d’un examen d’endoscopie peut varier s’il s’agit d’une gastroscopie ou d’une coloscopie.

L’anesthésie dans le cas d’une gastroscopie

La gastroscopie ou endoscopie digestive haute permet d’observer l’œsophage, l’estomac et le duodénum, et de prélever certains tissus pour différents examens. Cette intervention peut se faire sous une courte sédation d’environ 5 minutes avec une surveillance en salle de réveil d’une durée de 15 minutes. Dans certains cas (assez rares), la gastroscopie peut se faire sous anesthésie locale.

L’anesthésie dans le cas d’une coloscopie

La coloscopie contrairement à la gastroscopie est une endoscopie digestive basse. Cet examen permet de détecter des polypes, des tumeurs au niveau du côlon ou de dépister le cancer colorectal. La coloscopie se fait également sous sédation.

Le médecin injecte au patient un produit anesthésique par voie intraveineuse qui le plongera dans un sommeil profond. Après l’examen, le patient est installé en salle de réveil où il sera surveillé pendant 15 minutes.

Il est important de préciser que l’anesthésie ne se fait pas au hasard. Le médecin ne décide du type d’anesthésie à effectuer et des produits anesthésiants à utiliser qu’après une consultation complète au cours de laquelle les antécédents médicaux et médicamenteux du patient seront exposés.

La diététique

La diététique est une spécialité paramédicale qui désigne l’ensemble des règles à suivre pour une alimentation équilibrée. Étant donné qu’une clinique d’endoscopie digestive s’occupe principalement des pathologies du tube digestif, la diététique est aussi un service indispensable. Plusieurs raisons permettent d’expliquer son importance.

Tout d’abord, pour se préparer à un examen endoscopique, le patient sera très souvent contraint à suivre des règles alimentaires strictes. Dans le cas d’une coloscopie par exemple, il devra éviter les fibres alimentaires et tous les aliments pouvant irriter la muqueuse intestinale.

Ensuite, l’endoscopie est utilisée dans le cadre de l’installation du ballon gastrique en silicone souple au niveau de l’estomac pour le traitement du surpoids et de l’obésité. Pour que ce traitement puisse être un succès, le patient devra faire attention à son alimentation. Le respect des règles et des conseils prodigués par le diététicien est donc très important.

Enfin, au cours de l’endoscopie, le médecin pourra (si le besoin se fait sentir) procéder à une biopsie. Autrement dit, il prélèvera un échantillon de tissu dans le cadre d’anémie, de carences nutritionnelles diverses… En cas de carence nutritionnelle, le diététicien travaillant au sein de la clinique devra établir un programme d’alimentation adaptée à la situation du patient.

Échographie ou ultrasonographie

L’échographie ou ultrasonographie est un examen simple et non invasif qui utilise un faisceau d’ultrasons pour créer une image. Il s’agit de l’une des premières méthodes d’examen utilisées pour détecter certaines pathologies du tube digestif tel que l’appendicite, la diverticulite et iléite. Les pathologies ayant rapport au foie et à la vésicule biliaire peuvent également être concernées.

L’échographie est ainsi utilisée dans les cliniques d’endoscopie digestive en complément de l’endoscopie. Il existe une technique permettant de combiner l’ultrasonographie et l’endoscopie. Cette technique est connue sous le nom d’écho-endoscopie ou d’ultrason endoscopie.

L’écho-endoscopie est un examen médical qui utilise une source d’ultrason placée au bout d’un endoscope qui est relié à un échographe afin de produire des images de l’abdomen. Il s’applique souvent sur la partie supérieure du tractus digestif et permet de visualiser la paroi des organes. L’écho-endoscopie ne peut être effectué que par les gastro-entérologues disposant d’une formation précise.

Échographie clinique endoscopie

La kinésithérapie périnéale

La kinésithérapie périnéale est une discipline qui vise à rééduquer le périnée. Elle peut être requise pour améliorer le confort de vie des patients ayant subi une stomie digestive. La stomie est un abouchement à la peau au niveau de l’abdomen ou d’une partie de l’intestin dans le but de permettre l’évacuation des gaz et des selles.

En gastro-entérologie, il existe trois types de stomies :

  • les stomies digestives qui impliquent l’intestin,
  • les colostomies qui se forment à partir du côlon,
  • les iléostomies formées à partir de l’intestin de grêle.

Les difficultés rencontrées au niveau du périnée après une stomie peuvent être handicapantes au quotidien. Grâce à divers techniques que sont la rééducation manuelle, l’électro-stimulation, la prise en charge comportementale et le biofeedback, le kinésithérapeute périnéal de la clinique pourra aider les patients à reprendre confiance en eux.

Une clinique d’endoscopie propose donc une multitude de services. Tous ces services ont pour but d’aider non seulement au diagnostic, mais également au traitement des maladies et pathologies du tube digestif pour assurer le bien-être de la patientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page