Comment accompagner vos patients en burnout ?

Traduit en français comme « syndrome d’épuisement professionnel », le burn-out est une notion qui diffère de celle de stress dont il figure parmi les conséquences. Les professionnels de la santé le définissent comme un syndrome dû à un stress professionnel chronique, émotionnel et interpersonnel qui n’a pas été maîtrisé comme il se doit. Cette forme d’épuisement peut même déboucher sur l’apathie lorsqu’elle n’est pas traitée à temps et correctement. Si le burn-out peut toucher tous les travailleurs, ceux qui exercent dans des conditions intenses sont plus prédisposés à contracter ce syndrome. Il en est de même pour les collaborateurs très motivés, les jeunes professionnels qui viennent de faire leur premier pas dans le monde du travail ainsi que les individus de nature anxieux et perfectionnistes.

Dans tous les cas, le syndrome d’épuisement professionnel n’est en aucun cas une fatalité et est bel et bien réversible. La sophrologie et la TCC apparaissent alors comme de bonnes pratiques pour aider des patients dans le besoin. Si vous êtes psychologue, psychiatre ou médecin de famille, vous pouvez en tirer le meilleur parti pour accompagner vos patients en burn-out.

Aidez vos patients à vaincre le burn-out grâce à la sophrologie

Approche thérapeutique complémentaire, la sophrologie est l’œuvre d’un psychiatre colombien connu sous le nom d’Alfonso Caycedo. Il s’agit d’une méthode psychocorporelle qui vise autant la connaissance de soi que l’équilibre entre les émotions, les pensées et le corps. La sophrologie repose ainsi sur trois piliers que sont la décontraction musculaire, la visualisation et la respiration. Elle constitue par ailleurs une invitation à l’introspection et stimule intérieurement les capacités/ressources insoupçonnées et très peu exploitées.

Vous pouvez ainsi en profiter pour aider vos patients en burn-out à :

  • développer mieux-être et sérénité au quotidien,
  • créer un équilibre pérenne entre leur confiance et leur estime,
  • faire la paix avec eux-mêmes,
  • surmonter leur stress,
  • gérer tout ce qui l’entoure,
  • améliorer significativement leur existence,
  • se détendre en toutes circonstances,
  • délier leurs tensions,
  • canaliser leurs émotions,
  • à aider les autres grâce à la sophrologie même.

Si chaque cas est unique et que le temps de rétablissement diffère d’un individu à l’autre, tout cela leur permettra de se guérir plus ou moins vite de leur burn-out.

Dans le cas où vous ne maîtrisez pas encore cette approche thérapeutique, alors il est pertinent de faire une formation en sophrologie dispensée par une école de formation. Elle ne peut s’opérer qu’en présentiel pour qu’elle soit la plus qualitative possible.

Sophrologie

Durant tout votre cursus, vous serez encadré par une équipe de formateurs-pédagogues bienveillants et qualifiés, qui aiment partager leur expertise. Ils vous aident à maîtriser les fondamentaux, secrets et techniques de la sophrologie. Ces formateurs vous montrent de surcroît les outils concrets qui vous permettront d’améliorer votre approche et d’aider vos patients à venir à bout de leur burn-out. Parmi ces outils, on cite notamment : le PNL, l’EFT, le Process com et les 5 blessures.

Le PNL (Programmation Neuro-Linguistique) est un outil qui permet d’améliorer la perception que l’on porte sur autrui comme sur soi-même. L’EFT (Emotional Freedom Technics) est une méthode basée sur l’équilibre et l’harmonisation corps/esprit permettant de traiter de nombreux problèmes, tant émotionnels que physiques. Grâce au Process Communication (ou Process Com), vous pouvez aider vos patients à mieux se connaître et à maîtriser l’art de la communication. Enfin, pour les 5 blessures, il s’agit d’un outil que vous pouvez exploiter, afin de montrer à vos patients comment transformer leurs problèmes en tremplin pour grandir.

Accompagnez vos patients en burn-out grâce à la TCC

La TCC ou Thérapie Cognitive et Comportementale est un ensemble d’approches thérapeutiques qui se concentrent surtout sur les troubles de vos patients plutôt que sur leur origine. En d’autres termes, vous vous concentrez sur le « ici et maintenant » grâce à des exercices pratiques axés sur chaque symptôme visible au travers du comportement.

Une séance de TCC commence par une évaluation approfondie des symptômes ainsi que l’état général d’un patient. Lors de la prochaine étape, vous devez lui expliquer l’origine de chaque symptôme d’un point de vue physiologique, métabolique et psychologique. Il s’agit ensuite d’aider votre patient en burn-out à s’observer et à mieux gérer ses émotions, comportements et pensées. Après tout cela, vous pouvez choisir en toute connaissance de cause les exercices adaptés.

Selon la situation, vous pouvez miser sur des méthodes de lâcher-prise visant à reprogrammer cognitivement votre patient. Vous pouvez également être amené à exploiter les techniques de communication alternative, mais également à aider le patient à travailler sur les croyances dysfonctionnelles et à assouplir ses schémas de pensées toxiques. Des méthodes de relaxation peuvent être utilisées dans le cadre d’une TCC, comme la sophrologie, la respiration et la technique de la cohérence cardiaque.

Quelles que soient les approches exploitées, la TCC a un impact réel sur la qualité de vie et le mieux des patients. Pour qu’elle puisse porter ses fruits, les patients doivent intégrer dans leur vie quotidienne tous les exercices prescrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page