Focus sur la luminothérapie

Une lampe de luminothérapie de la marque Beurer

La luminothérapie est un traitement par lumière vive. Il consiste à s’exposer régulièrement à une lumière artificielle blanche (à large spectre) qui imite la lumière naturelle extérieure produite par le soleil. Ce traitement est utilisé en médecine douce pour réguler le rythme biologique, lutter contre les troubles du sommeil et traiter la dépression et le stress…

La thérapie par la lumière tend à compenser le manque de lumière et à rétablir la vitalité et la morale. Le but de cette thérapie alternative, qui agit directement sur le système endocrinien, est de contrôler les concentrations de certaines hormones (principalement la mélatonine, la dopamine et la sérotonine).

Dans quel cas utiliser la luminothérapie ?

  • Les troubles du sommeil (somnolence, difficulté à se lever et fatigue excessives).
  • Dépression saisonnière.
  • Les difficultés d’adaptation au passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver ou au changement de fuseau horaire.
  • Les sauts d’humeur, l’irritabilité et l’anxiété.
  • Dépression.
  • Faiblesse physique et mentale.
  • Manque de motivation.
  • Un sentiment de désespoir, de perte d’intérêt, d’indifférence.

Le manque de lumière et l’effet sur le corps

Il est utile de prendre en compte les effets de la lumière du soleil sur le corps humain avant d’acheter et d’utiliser une lampe de luminothérapie pour savoir comment utiliser efficacement la luminothérapie. Pendant la période de l’année où il n’y a pas assez de soleil, de nombreuses personnes souffrent de baisse d’activité, de léthargie, de fatigue et de dépression. Ce type d’affection est connu sous le nom de dépression hivernale ou dépression saisonnière, également appelée trouble affectif saisonnier (TAS).

De nombreuses études scientifiques ont montré que l’organisme réagit à ces « conditions de vie défavorables » en contrôlant les niveaux de production d’hormones et en régulant la fonction biologique lorsque la quantité de lumière naturelle disponible diminue.

Effet du soleil

La luminothérapie c’est-à-dire l’exposition à la lumière vive rétablit l’équilibre biochimique. Elle régule les rythmes biologiques (le rythme circadien) et stimule le système cérébral responsable de l’humeur. Elle participe grandement à la régulation de notre horloge interne.

Avoir une quantité suffisante de lumière permet une bonne régulation de la mélatonine et de la sérotonine.  Sous l’influence du rayonnement ultraviolet, la glande pinéale sécrète la mélatonine.  La sérotonine est-elle un neurotransmetteur qui affecte positivement l’humeur et régule également le sommeil et l’appétit. Le taux de sérotonine dépend en grande partie de la durée d’exposition du corps à la lumière.

La lumière très vive utilisée en luminothérapie stimule la production de sérotonine et améliore ainsi l’humeur et donne de l’énergie.  La luminothérapie, ça marche, car cela permet de réguler le bon fonctionnement de ses mécanismes, en particulier en hiver quand le manque de soleil se fait cruellement ressentir.

Déroulement d’une séance de luminothérapie à la maison

Pendant la séance, vous pouvez vous asseoir confortablement sur un canapé, un fauteuil ou une chaise lorsque la lampe est allumée et qu’elle émet une lumière curative devant vous. Pendant le temps de la séance, vous pouvez vous occuper comme : lire un livre, un journal, jouer sur votre tablette, dessiner, prendre votre petit déjeuner, boire du café… Il est important de regarder la lampe de temps en temps pendant quelques secondes. Vous n’avez pas à le fixer tout le temps. Vous pouvez également organiser une séance avec une autre personne.

Une seule séance de luminothérapie dure généralement entre 30 et 120 minutes. Une séance de plus de 2 heures ne renforce pas l’effet thérapeutique, mais n’a pas non plus d’effets néfastes sur notre corps. Il est conseillé d’effectuer les séances entre 6 h et 18 h. Toutefois, la luminothérapie le matin est plus efficace. Une séance du soir peut entraîner des difficultés à s’endormir. Vous pouvez également diviser la session en plusieurs cycles plus courts au cours d’une même journée, ce qui peut être plus pratique pour l’emploi du temps de nombreuses personnes.

Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque les sessions se tiennent quotidiennement pendant au moins deux semaines. Dans certains cas, il est nécessaire de prolonger la thérapie par quelques séances supplémentaires pour obtenir un meilleur effet.

Lorsque vous commencez votre aventure de luminothérapie, il peut être utile de prendre des notes sur les effets qui se produisent. Cela vous aide à déterminer le type de thérapie qui vous convient le mieux. Les besoins en lumière ainsi que la durée et la fréquence des séances répétées varient selon les individus. Tenir un simple journal peut être très utile. 

Effets secondaires de la luminothérapie

La photothérapie est une méthode sûre et indolore qui ne provoque pas d’effets secondaires.

Toutefois, des étourdissements et des maux de tête de courte durée peuvent survenir très occasionnellement. En cas de sécheresse oculaire, une solution saline normale peut être utilisée.

Un effet secondaire de la photothérapie peut également être une diminution du besoin en glucides, une diminution de l’appétit pour les sucreries et une diminution de l’appétit le soir, mais cela est plutôt un effet positif.

Article a ne pas manquer : 3 choses à savoir avant de suivre un traitement d’hypnose.

FAQ

La lampe de photothérapie brûle-t-elle la peau ?

Non. La lumière émise est exempte de rayonnement UV nocif, ce qui la rend sûre pour les yeux et la peau, mais elle ne brûle pas.

La lumière fait elle mal aux yeux ?

Au début, elle peut causer un léger inconfort, mais après un court moment, votre vue s’habitue à l’intensité de la lumière.

L’éclairage ordinaire ne suffit-il pas ?

L’éclairage ordinaire d’un foyer éclaire bien la pièce, mais n’a pas d’effet thérapeutique. Une ampoule ordinaire a une intensité lumineuse d’environ 200-500 lux, les lampes de luminothérapies ont un minimum de 2500 lux, et les lampes de luminothérapies professionnelles peuvent aller jusqu’à 10 000 lux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page