Comment éliminer l’excès de potassium ?

Les causes, les manifestations, les conséquences et les traitements de certaines maladies sont méconnus de plusieurs personnes. Cependant, ils sont pourtant bien réels et sont responsables de plusieurs pertes dans le domaine sanitaire. L’hyperkaliémie fait partie de ces maladies graves qui méritent que vous vous documentiez. Zoom sur cette affection ! Qu’est-ce que l’hyperkaliémie ? Quels sont les différents symptômes de cette maladie et comment peut-on la soigner de façon naturelle ?

Hyperkaliémie : définitions et causes

L’hyperkaliémie se décrit par une augmentation anormale du taux de potassium dans le sang. Habituellement, cette substance chimique se retrouve majoritairement au niveau des cellules et des organes à un taux très élevé de 98 %. Seulement 2 % de cet élément est autorisé dans le sang. Lorsque le potassium dépasse la barre des cinq millimoles/litre de sang, on parle alors d’hyperkaliémie.

Contrairement aux actinomycoses (infection bactérienne chronique causée par des bactéries anaérobies du genre actinomyces) qui sont responsables de grandes douleurs, l’hyperkaliémie passe plutôt inaperçue. Avant un examen clinique aboutissant à un diagnostic, il est presque impossible de le détecter.

L’hyperkaliémie peut avoir deux origines. Dans le premier cas, il peut survenir suite à des prises de médicament contre l’hypertension artérielle ou cardiaque. Dans le second cas, le taux de potassium peut évoluer anormalement dans le sang grâce à un apport excessif de cette substance dans l’organisme et une mauvaise autorégulation de cette dernière. C’est surtout le cas pour un patient souffrant d’une insuffisance rénale.

Conseils pour faire baisser naturellement son taux de potassium

Certaines maladies comme l’actinomycose pelvienne méritent que vous rendiez automatiquement dans un service gynécologie ou en Gynécologie obstétrique tandis que l’hyperkaliémie quant à lui, peut être traitée de manière naturelle. Par ailleurs, vous n’aurez pas besoin de subir une cervico faciale. Cependant, les conseils pour faire baisser votre taux de potassium ne sont valides que lorsque votre cas n’est pas encore critique.

Conseils 1 : buvez suffisamment d’eau

L’hydratation est très importante pour les hommes en général, mais il l’est plus encore lorsqu’il s’agit de faire baisser le taux de potassium dans le corps. Ce liquide aidera votre rein à mieux fonctionner pour assurer sa fonction régulatrice.

Conseils 2 : consommez les bons légumes

Généralement, les médecins recommandent de manger au moins cinq fruits et légumes par jour. Ici, vous devez rajouter à ce conseil le choix des meilleurs (optez pour ceux qui sont moins riches en potassium) et une bonne cuisson pour ces dernières.

Conseils 3 : manger moins de viande

Plusieurs viandes comme les volailles, le porc, le bœuf et le mouton sont très riches en potassium. Si vous désirez alors réduire le taux de cette substance dans votre sang, vous devez alors moins les consommés.

Conseils 4 : évitez les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont d’excellent moyen pour faire des apports nutritionnels à l’organisme, sauf dans ce cas. En effet, votre taux élevé de potassium n’a pas besoin que vous vous remettiez à cette pratique.

Quels sont les signes d’un excès de potassium dans le sang ?

Contrairement à certaines infections comme l’actinomycosis qui fait apparaître des abcès ou comme l’actinomycose pelvienne qui cause des douleurs à cause de la lésion abdominale, les patients atteints d’hyperkaliémie ne présentent pas généralement de symptôme particulier (propre à la maladie). Toutefois, on peut parfois retrouver quelques dysfonctionnements.

Une fatigue intensive et chronique

Il se traduit par un état de fatigue permanent qui peut durer sur des jours. Il apparaît soudainement et persiste bien que vous n’ayez aucun problème particulier.

Une faiblesse musculaire

Elle part généralement d’une perte de force passagère et finit par se généraliser au niveau de plusieurs membres. On le ressent notamment au niveau des bras, des jambes et du cou.

Des picotements et engourdissements à plusieurs endroits du corps

Les picotements et les démangeaisons sont les meilleurs signes caractéristiques d’une hyperkaliémie. Ils apparaissent dans 80 % des cas.

Des Nausées et vomissements

Les vomissements et les nausées sont beaucoup moins fréquents, mais ils peuvent très bien apparaître en fonction de différences réactions de l’organisme.

Quelles sont les conséquences de l’hyperkaliémie ?

Lorsque l’hyperkaliémie devient très grave, il peut entraîner des conséquences désastreuses. On retrouve habituellement les cas suivants.

Arythmie

L’arythmie désigne une anomalie du rythme cardiaque. C’est un dysfonctionnement qui affecte la fréquence cardiaque. Ce dernier peut entraîner plusieurs résultats : La bradycardie : battementtrop lent et La tachycardie : battement trop rapide.

Quelle que soit la fonctionnalité, il faut juste retenir que ces irrégularités sont très mauvaises pour la santé et la vie humaine et peuvent conduire à la mort.

Paralysies périodiques

La paralysie périodique hyperkaliémique est l’une des conséquences du fort taux de potassium dans le sang. Il se caractérise des épisodes de faiblesses musculaires engendrées par des troubles au niveau des muscles. Lorsque la paralysie persiste sans aucun traitement adéquat, cela peut entraîner des complications pour importantes.

Leave a Reply