Comment enlever un cor au pied ?

Cor au pied, œil-de-perdrix ou durillon, ces bosses douloureuses qui, malgré leur caractère bénin, nous gâchent la vie… En fait, ce ne sont que des épaississements de la couche superficielle de la peau suite à des frottements répétés ou pressions excessives au niveau de certaines zones du pied.

C’est une atteinte dermatologique très répandue et, contrairement aux idées reçues, peut toucher même les plus jeunes. Sans prise en charge adéquate, elle peut se compliquer d’infection et d’inflammation. Il est donc important de traiter précocement vos cors au pied !

À quoi ressemble un cor au pied ?

Un cor au pied est un épaississement de la couche la plus superficielle de la peau riche en kératine. C’est un processus naturel appelé « hyperkératose », un mécanisme de défense de la peau !

En effet, lorsqu’il existe une zone du pied (ou toute autre zone cutanée) qui subit des frottements ou des pressions continuellement, la production de kératine y est stimulée afin de renforcer la peau et la protéger.

Le même phénomène se produit chez les guitaristes. À force d’appuyer sur les cordes de la guitare, les bouts des doigts s’épaississent afin de s’adapter à ces agressions extérieures.

Le cor au pied est facile à reconnaître. Il prend la forme d’une petite callosité arrondie blanchâtre ou jaunâtre, de consistance plus ou moins dure située en regard des zones d’appui.

Lorsque l’atteinte cutanée concerne la partie articulaire des orteils, on a à faire à un cor. Le durillon se forme au niveau de la région plantaire. Quant à l’œil-de-perdrix, il se forme entre les orteils.

Comment attrape-t-on des cors aux pieds ?

Les cors au pied, ainsi que les durillons et l’œil-de-perdrix, apparaissent dans certaines situations bien connues. En voici les principales :

  • Le port de chaussures inadaptées à la forme du pied.
  • La marche excessive (surtout dans des chaussures inconfortables).
  • Les déformations du pied (telles que l’hallux valgus et les orteils en griffes) : elles exposent certaines zones à des frottements excessifs.
  • L’âge avancé : la peau devient plus fine et sèche (plus vulnérable).
  • Le diabète : il existe une fragilisation cutanée importante, surtout en cas de diabète ancien.

Comment enlever les cors au pied ?

Il faut savoir que les cors au pied doivent être sérieusement pris en charge afin de disparaître. Les plus petits d’entre eux peuvent régresser en quelques semaines rien qu’en supprimant les pressions/frottements qui les ont provoqués, en optant pour des chaussures mieux adaptées à la forme du pied par exemple.

Pour les cors un peu plus récalcitrants, il existe un certain nombre de méthodes qui peuvent aider à les traiter :

Le limage : cette méthode consiste à ramollir le cor en plongeant le pied 10 à 20 minutes dans de l’eau tiède puis à le limer délicatement avec une pierre ponce grâce à des mouvements circulaires. L’opération ne doit enlever qu’une toute petite couche du cor. Répétée régulièrement et associée à la suppression des pressions/compressions, cette méthode permet de faire disparaître le cor en quelques semaines.

L’usage de coricides : on applique une substance telle de l’acide salicylique afin de provoquer une “lyse” ou dissolution de la couche superficielle du cor. Ce genre de substances est source d’irritation pour la peau. C’est pour cela qu’il est important de protéger la peau entourant le cor avant l’application du coricide.

Attention, ces méthodes ne servent absolument à rien si la cause n’est pas traitée. Il vous est donc chaudement recommandé de consulter votre médecin traitant ou un podologue afin de bénéficier d’un traitement optimal de vos problèmes de cors.

Sur le sujet des pieds : Oignon aux pieds .

Comment prévenir l’apparition des cors aux pieds ?

La prévention des cors, ou autre œil-de-perdrix et durillon, repose sur des mesures très simples :

  • Le port de chaussures adaptées à la forme du pied : exit les chaussures pointues, les talons hauts, les chaussures de sécurité portées longtemps… Parfois, le recours à des semelles orthopédiques corrige parfaitement les appuis et limite au maximum les frottements/pressions.
  • L’hydratation : il est important de prendre soin de la santé de ses pieds. Cela passe, entre autres, par leur hydratation régulière grâce à des crèmes adaptées ou huiles végétales.
  • Le traitement d’une déformation du pied telle que l’hallux valgus grâce à diverses méthodes (parfois la chirurgie est indiquée).
  • La correction de la démarche.

Faut-il consulter un médecin ?

Le cor au pied est une pathologie généralement bénigne et rapidement résolutive après l’adoption de certaines mesures. Mais parfois, elle peut se compliquer d’inflammation, d’infection voire d’ulcération cutanée ! Il est donc indispensable de consulter un médecin, surtout devant l’un des cas de figure suivants :

  • Vous souffrez d’un diabète : la prise en charge des cors au pied (et de la santé des pieds en général) est cruciale chez le sujet diabétique. Un problème de cor ou durillon mal pris en charge peut conduire à ce qu’on appelle “mal perforant plantaire”. Ce dernier peut se solder parfois par une amputation d’une partie du pied.
  • Vous souffrez de cors persistants ou récidivants : consulter un médecin permet non seulement de traiter les cors, mais également d’éviter leur récidive par l’identification et la prise en charge des causes sous-jacentes.
  • Vos cors sont source de douleurs importantes : cela peut signer le début d’une complication telle que l’inflammation ou l’infection.

Dans certaines situations, seul un médecin est capable de poser le diagnostic de cors au pied. En effet, il est parfois difficile de différencier un cor d’une autre pathologie dermatologique ayant le même aspect.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page