Intolérance au gluten : quel régime alimentaire adopter ?

Un logo anti gluten

L’intolérance au gluten est devenue un phénomène de santé publique. Ce phénomène s’est exacerbé du fait de la présence du gluten dans de nombreuses céréales telles que le blé moulu. Lorsqu’on sait que le blé par exemple est consommé tous les jours par des millions de personnes, il y a de quoi s’inquiéter. Toutefois, il existe une catégorie de féculents et de légumineuses qui constituent des alternatives sérieuses aux céréales riches en gluten.

Adopter un régime alimentaire à base de millet

Céréale de millet

Le millet est une céréale qui est exclusivement produite en Afrique et en Chine. Même si on lui reproche un index glycémique un peu trop élevé, il fait partie des toutes premières alternatives pour changer votre régime au gluten. Ce type de féculent est facile à cuisiner et à digérer, puisqu’il ne contient pas de gluten à l’instar de la patate douce, du sésame, de la polenta, etc. Il existe aujourd’hui de nombreuses sources telles que les sites internet spécialisés pour découvrir les propriétés de cette graine. Ainsi, vous pourrez vous y adonner à cœur joie. Vous pouvez en faire de la bouillie et bien d’autres recettes pour faire plaisir à votre palais et procurer des nutriments à votre organisme.

Le quinoa et le maïs, deux féculents pour remplacer le blé

Il existe des personnes intolérantes au gluten qui supportent un petit peu la protéine connue sous le nom de prolamines et contenue dans le quinoa. Donc, cette céréale permet également de faire la transition vers une alimentation sans gluten. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de consommer du quinoa avec du poisson et de la viande. Par ailleurs, sa valeur nutritionnelle fait de lui l’une des céréales les plus prisées par les adeptes du véganisme. L’essentiel, c’est de bien le laver avant de passer à la cuisson. Par ailleurs, il est on ne peut plus déconseillé aux personnes extrêmement sensibles au gluten d’en consommer.

En ce qui concerne le maïs, il contient également de la prolamine tout comme le quinoa. Donc, il est fortement déconseillé aux personnes sensibles au gluten d’en consommer. Vous pouvez consulter un site sur la santé pour en savoir plus. Pour finir, ceux qui raffolent du maïs devraient le consommer frais pour bénéficier de tous les nutriments qu’il contient.

Le riz et la farine de riz sans gluten

Le riz fait partie des céréales qui enregistrent les plus forts taux de tolérance alimentaire au monde. En effet, les plus de 8 milliards d’hommes sur terre consomment au moins un plat de riz par semaine. Pour certains, sa consommation est quotidienne. Par ailleurs, depuis peu, la farine de riz fait l’objet de toutes les attentions de la part des passionnés de cuisine. Elle se présente notamment sous la forme de farine de riz blanche ou de farine de riz complète. On la retrouve de plus en plus dans les recettes de pâtes souples et dans les plats de pâtisserie.

Autres alternatives au gluten : adopter un régime alimentaire à base de légumineuses

La consommation d’un certain nombre de légumineuses moins riches ou dépourvues de gluten peut permettre aux personnes intolérantes à cette protéine de savourer la vie à pleine dent. D’abord, tous autant qu’elles sont, les légumineuses présentent l’avantage d’être transformables en farine. Donc, il vous sera un peu plus facile de concocter une multitude de recettes avec des lentilles, des haricots, des pois cassés, etc.

Notre article sur la baie de goji pourrait également vous intéresser.

Leave a Reply