Comment bien utiliser les antidiarrhéiques ?

Avez-vous mal au ventre ? Êtes-vous allé aux toilettes plus de trois fois aujourd’hui ? Vos selles ont-elles un aspect liquide ? Ressentez-vous un sentiment d’inconfort et une douleur au ventre ? Si oui, pas de doute, vous souffrez d’une diarrhée. Ne perdez pas de temps, vous devez vite vous faire soigner. En général, en suivant correctement un traitement médicamenteux, la diarrhée s’arrête au bout de quelques jours. Si vous pensez que les méthodes naturelles ou d’autres astuces suffisent pour vous guérir, il n’y a pas d’inconvénients à opter pour ces types de traitement.

Stoppez la diarrhée avec du Racécadotril

La diarrhée peut se manifester sous une forme aiguë et durer quelques jours ou bien devenir chronique lorsqu’elle persiste pendant plusieurs semaines. Les causes d’une diarrhée sont nombreuses, notamment une alimentation inadaptée, une infection, une intolérance à un médicament, etc. Il importe de traiter au plus vite ce mal afin d’éviter les complications, pour ne citer que la déshydratation et la perte de sels minéraux.

Avant tout, il faut savoir que les médicaments doivent toujours être pris selon un avis médical favorable afin d’obtenir la posologie correcte. En cas de diarrhée aiguë chez un adulte ou un enfant de plus de 15 ans, la prise de Racécadotril en gélule est préconisée. Ce traitement agit en complément par rapport aux mesures diététiques suivies par le patient. Cette gélule est composée de 100 mg de Racécadotril, de lactose monohydraté, d’amidon prégélatinisé, de silice colloïdale anhydre et de stéarate de magnésium. Quant à l’enveloppe, elle comporte de l’oxyde de fer jaune (E172), du dioxyde de titane (E171) et de la gélatine. Il est déconseillé de suivre ce traitement si vous êtes allergique à l’un de ces composants.

Une boîte de Racécadotril contient dix gélules à prendre par voie orale. Pour l’ingérer, il importe de suivre exactement les recommandations mentionnées dans la notice. Si vous avez des doutes, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Prenez une gélule avant ou au début des trois principaux repas. Cessez le traitement médical dès que vos selles reprennent leur consistance normale, car le Racécadotril est un antisécrétoire intestinal pur dont la prise ne doit pas dépasser trois jours. Par mesure de précaution, évitez de prendre ce médicament si vous êtes enceinte ou allaitante.

Comme tout médicament, la prise de Racécadotril est susceptible de provoquer des effets indésirables. Les plus fréquents sont la céphalée et l’éruption cutanée. Interrompez immédiatement le traitement si vous présentez les effets secondaires suivants :

  • gonflement du visage, de la langue ou du pharynx,
  • difficultés à avaler,
  • urticaire,
  • difficultés à respirer.

Néanmoins, si vous ressentez d’autres effets secondaires, il est toujours prudent d’aviser immédiatement votre pharmacien ou votre médecin traitant.

diarrhée, antisécrétoire, médicament

Prenez du Smecta en guise de traitement symptomatique de la diarrhée

En plus d’une réhydratation efficace, il est courant d’utiliser du Smecta pour traiter la diarrhée aiguë chez l’adulte et l’enfant à partir de 2 ans. Ce médicament contient une substance appelée diosmectite, du glucose monohydraté, de la saccharine sodique et un arôme orange-vanille.

La posologie du Smecta diffère selon l’âge du malade. Pour un enfant de 2 ans et plus, le traitement dure sept jours à raison de quatre sachets les trois premiers jours et de deux sachets les quatre derniers jours. Pour un adulte, la durée du traitement reste la même. Cependant, il peut prendre jusqu’à six sachets par jour au début du traitement.

Le Smecta se prend par voie orale. Versez la poudre soluble contenue dans le sachet dans un demi-verre. Utilisez un biberon contenant 50 ml d’eau si le médicament est destiné à un enfant en bas âge. Un aliment semi-liquide, une compote de pomme ou une purée de carotte convient également pour délayer le Smecta.

La réhydratation à l’aide de boissons salées ou sucrées (chez l’adulte) et l’administration d’un soluté de réhydratation orale (SRO), en particulier chez l’enfant, doivent toujours accompagner ce traitement.

La constipation est l’effet indésirable le plus fréquent chez les personnes qui prennent du Smecta pour arrêter leur diarrhée.

Découvrez des traitements naturels contre la diarrhée

Les astuces de grand-mère font souvent leurs preuves en cas de diarrhée aiguë. Prenons par exemple l’eau et le jus de citron. Le traitement consiste à boire un grand verre d’eau chaude mélangée à du jus de citron trois fois par jour jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. Ce breuvage stoppe rapidement la diarrhée et soulage la douleur ressentie. Le jus de citron est également préconisé en prévention de la gastro-entérite. Ajoutez éventuellement un peu de miel pour atténuer l’acidité de la boisson.

Le Coca-Cola est aussi très efficace pour calmer une diarrhée, car il possède des effets antiseptiques et apaisants en raison de la quinine et des sucres qu’il comporte. Cette boisson aide également à la réhydratation de l’organisme. Buvez le coca à température ambiante pour éviter d’accélérer davantage le transit. Pensez aussi à attendre quelques minutes et à le boire sans bulles pour ne pas agresser la paroi de l’estomac.

La cannelle de Ceylan en poudre soulage également la diarrhée grâce à la présence de cinnamaldéhyde dans cette épice. Ce composé aromatique possède une puissante propriété antibactérienne. Pour ce faire, mélangez 2 g, soit une cuillère à thé de poudre de cannelle à une boisson chaude ou à une compote de pomme deux fois par jour. Attention, ce remède ne doit pas être pris plus de deux jours.

douleurs intestinales

Soignez les maux intestinaux avec les huiles essentielles

Il existe deux huiles essentielles particulièrement conseillées en cas de diarrhée : l’huile essentielle de cannelle de Ceylan et l’huile essentielle d’origan.

Ces huiles sont réputées pour avoir des vertus anti-infectieuses très efficaces sur les infections intestinales et la diarrhée. Dès l’apparition des premiers symptômes, versez une goutte d’une de ces huiles sur un comprimé neutre ou une cuillère à café de miel. Ce traitement se prend quatre fois par jour durant sept jours maximum. Toutefois, l’ingestion d’huile essentielle est prohibée pour les enfants de moins de sept ans. Les femmes enceintes et celles allaitantes doivent également éviter d’en consommer. En cas de doute, consulter toujours un professionnel de la santé.

En aromathérapie, à part ces deux huiles essentielles, celles à base de girofle, de thym et de sarriette vivace sont aussi efficaces contre la diarrhée.

Nombreux sont les médicaments et les méthodes naturelles efficaces pour lutter contre la diarrhée. Les produits médicamenteux contiennent souvent de l’argile et du charbon pour améliorer la consistance des selles. Les antisécrétoires, notamment le Racécadotril, diminuent les risques de déshydratation ainsi que les pertes en électrolyte. Tout comme le Smecta, ils sont disponibles en pharmacie et leur achat ne nécessite aucune ordonnance. Toutefois, il importe de suivre scrupuleusement la notice pour respecter les doses à ingérer. La diarrhée est d’origine infectieuse, bactérienne ou virale, mais si elle est traitée à temps, il n’y a aucun risque de complications. Cependant, en cas de symptômes graves tels que la déshydratation, les selles sanguinolentes et la fièvre, consultez immédiatement un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page