Hyperacousie : comment la soigner ?

Chaque jour, de nombreuses influences ont un impact sur notre organisme : le rythme effréné de la vie quotidienne, le stress au travail, le bruit constant de la route. Le rythme croissant de nos vies entraîne une augmentation des niveaux de stress. Cela met également nos sens sous pression. Plus de 40 % des patients souffrant d’acouphènes sont affectés par une hyperacousie, ou hyperstimulation du système auditif.

Il ne faut pas confondre l’hyperacousie avec la misophonie (voir notre article sur la misophonie).

Une fille qui a mal au oreilles car gêné par le bruit.

Comment soigner l’hyperacousie ?

La cause exacte de l’hyperacousie doit d’abord être identifiée afin de pouvoir la traiter avec succès. L’hyperacousie est généralement comprise comme une sensation auditive accrue, dans laquelle les sons sont perçus comme trop forts ou comme désagréables. Cependant, cette sensation n’est pas identique à celle d’un bruit fort dans l’oreille dans les acouphènes, et ce symptôme est fréquent chez les personnes souffrant d’acouphènes. Ainsi, les patients souffrant d’acouphènes doivent souvent traiter l’hyperacousie.

L’hyperacousie peut être causée par :

  • Des maladies de l’oreille, notamment la maladie de Ménière, la perte d’audition et la fistule périlymphatique.
  • Certains médicaments tels que l’Aspirine
  • L’épilepsie, les migraines et la dépression sont des troubles neurologiques

Il n’existe cependant aucune cause connue de l’hyperacousie chez la plupart des personnes concernées. En outre, une « surcharge acoustique » (par exemple, chez les personnes âgées) et des raisons émotionnelles peuvent également jouer un rôle. Le système auditif peut également devenir hypersensible en cas de stress extrême, ce qui est pertinent dans les cas d’acouphènes, par exemple. On peut dire que traiter l’hyperacousie revient à traiter les acouphènes.

Mesures pour le traitement de l’hyperacousie

Le traitement de l’hyperacousie consiste en une thérapie dirigée vers la cause spécifique de la sensation auditive accrue (comme les migraines). Il est toutefois possible de compenser l’hyperacousie, ce qui dépend des forces et des capacités du patient, ainsi que de sa situation de vie actuelle et de sa personnalité.

Les éléments suivants constituent une thérapie efficace de l’hyperacousie :

  • Une thérapie auditive aux sons de la vie quotidienne accompagnée d’une psychothérapie, si l’hyperacousie a une composante psychologique.
  • Des thérapies contre le bruit à large bande et le bruit rose
  • Un appareil acoustique (appareil à bruit) peut être nécessaire si des acouphènes existent parallèlement à l’hyperacousie.
  • Une réduction des comportements d’évitement (comme le fait de ne pas porter de protection auditive en présence de sons environnementaux normaux).
  • Une réduction de l’anxiété en démontrant que l’audition du patient est intacte et ne sera pas endommagée par les sons normaux du quotidien.

En général, les thérapies consistent en un rétablissement de la tolérance aux sons est le principal objectif du traitement de ce trouble. Le patient doit s’engager à suivre le programme de l’oto-rhino-laryngologiste afin d’obtenir des résultats.

En plus du traitement choisi, des médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens sont souvent prescrits.

Mesures préventives contre l’hyperacousie

Malgré l’identification des causes, il est difficile d’établir un schéma préventif infaillible. La première mesure que nous pouvons prendre pour améliorer la santé de l’oreille en termes de tolérance au bruit est d’éviter l’exposition à des niveaux de bruit élevés.

Il a été démontré que certains médicaments ont pour effet secondaire de provoquer une hyperacousie. Pour cette raison, vous devez arrêter de prendre des médicaments si vous ressentez une sensibilité aiguë aux sons et consulter un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page