La PKR : une technique de chirurgie réfractive permettant de corriger certains troubles de la vision

Vous souffrez de troubles visuels, mais vous ne pouvez pas subir d’opération effectuée avec la technique du Femtolasik ? Ne vous inquiétez pas, même si votre cornée est trop fine ou qu’une première intervention n’a pas été particulièrement efficace, vous pouvez avoir recours à l’opération PKR. Cette technique de surface vous permettra de corriger votre myopie, votre astigmatisme, votre presbytie ou encore, votre hypermétropie. 

La PKR : qu’est-ce que c’est ?

La PKR ou ce qu’on appelle aussi la PhotoKératectomie Réfractive est une technique laser ayant vu le jour dans les années 80. Au départ, elle était surtout utilisée pour corriger des troubles visuels, mais au fur et à mesure, elle a cédé sa place à la technique du Lasik puis au Femtolasik. Cette dernière bénéficie d’effets plus rapides et le procédé est aussi plus confortable pour les patients. La PKR est une technique de chirurgie réfractive au laser. Elle est simple et son principe permet de modifier la courbure de la cornée via un faisceau laser qui a pour but de corriger le défaut de vision. Le laser est en fait, appliqué sur les couches superficielles du stroma. Cette technique de surface est particulièrement efficace. Elle est réalisée sous anesthésie locale. 

Pour qui ? 

En ayant recours à cette intervention, vous aurez l’occasion de vous débarrasser de vos lunettes ou vos lentilles. En général, cette opération dure une heure. Les deux yeux peuvent être opérés au même moment. L’opération au laser PKR est davantage destinée aux personnes souffrant d’hypermétropie, de presbytie, de myopie ou d’astigmatisme non opérable par le Femtolasik, lorsque la cornée est irrégulière ou trop fine. Cette technique peut être effectuée également chez les patients ayant une profession présentant des risques élevés de chocs oculaires tels que les policiers, les pompiers, les gendarmes ou encore ceux pratiquant des sports de combat. Il est essentiel de préparer un bilan préopératoire avant de choisir la technique opératoire la plus appropriée, en fonction de votre profil. 

Quels sont les consignes et les risques ?

L’opération PKR nécessite quelques consignes préopératoires. Vous devrez respecter le traitement prescrit par votre médecin. Il faudra donc utiliser des collyres deux jours avant l’intervention. Le port de lentilles rigides doit être arrêté 1 mois 15 jours avant l’opération et 2 jours si vous portez des lentilles souples. Pour le jour J, il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Après une chirurgie au laser, vous risquez une déformation de la cornée. En effet, celle-ci se fragilise et provoque une mauvaise vision. Vous pouvez aussi avoir une sécheresse oculaire qui peut être traitée rapidement. Certains patients peuvent aussi voir apparaître un éblouissement la nuit autour des lumières fortes.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page