L’oignon du tailleur (bunionette) : symptômes, causes et traitements

L’oignon du tailleur appelé aussi bunionette (taylor bunion en anglais) est une pathologie similaire à celle de l’oignon du pied (hallux valgus), mais il affecte le 5e doigt et le métatarse. Il y a également une déviation latérale du 5e métatarsien montrant une croissance excessive et irrégulière de l’os et une déviation du 5e orteil vers l’intérieur.

L’oignon du tailleur ou Quintus varus est la déformation symétrique à l’hallux valgus ou oignon.

image qui montre des pieds

Caractéristiques de cette déformation du pied

  • Alors que l’oignon du pied (hallux valgus) affecte le premier doigt, l’oignon du tailleur affecte le dernier doigt de façon symétrique.
  • L’oignon du tailleur se caractérise par l’existence d’une déformation articulaire similaire à celle de l’oignon et la déviation vers l’intérieur du petit doigt ou du cinquième doigt, et la croissance d’une proéminence osseuse.
  • Naturellement, en raison de cette position du cinquième orteil, des callosités dorsales apparaissent sur la tête du cinquième métatarsien et, si nécessaire, sur la première phalange, en raison de l’action continue du frottement avec la chaussure.
  • L’ongle, lorsque l’oignon au pied présente un certain degré de gravité, semble atrophié en raison de la pression chronique qu’il subit et acquiert une forme étroite et allongée en pointe.
  • La déformation a tendance à se développer avec une déviation progressive du métatarse atteignant la subluxation de l’articulation.

Les causes de l’oignon du tailleur

L’oignon du tailleur est un peu moins fréquent que l’oignon à la base du gros orteil. Parmi les causes que l’on peut trouver derrière l’oignon du tailleur, nous soulignons les suivantes :

  • Facteurs héréditaires : s’il y a des antécédents d’union de tailleur dans votre famille, vous êtes plus susceptible de les développer à un moment donné de votre vie.
  • Pied plat : c’est une maladie caractérisée par le fait que toute la plante du pied est en contact avec le sol.
  • Chaussures inappropriées : dans la plupart des cas, les chaussures sont liées à des pathologies du pied. C’est pourquoi il convient d’éviter autant que possible les chaussures à avant-pied très pointues et serrées, les talons hauts, les chaussures très basses ou à semelles très déformées.
  • Mécanique anormale : Une mauvaise mécanique du pied peut également entraîner des déformations du cinquième orteil.
une photo qui montre des oignons aux pieds (maladie)

Comment soigner l’oignon du tailleur ?

Traitement non chirurgical

Le traitement de l’oignon du tailleur commence généralement par des thérapies non chirurgicales. Le chirurgien de votre pied et de votre cheville peut choisir un ou plusieurs des traitements suivants :

  • Modification des chaussures utilisées : Il faut s’orienter vers des chaussures avec de l’espace pour les orteils. Il faut donc éviter les chaussures à bouts pointus ou les talons hauts.
  • Médicaments : Des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène, peuvent aider à soulager la douleur et l’inflammation.
  • La glace : Vous pouvez utiliser une poche de glace en l’appliquant sur l’oignon, ce peut aider à réduire la douleur.
  • Coussinets : dans certains cas, des coussinets pour oignons sont utilisés pour réduire la douleur
  • Injections de corticostéroïdes : dans le but de traiter le tissu enflammé autour de l’articulation.

Traitement chirurgical

Il faut évidemment commencer par consulter un médecin.

Dans les cas suivants : la déformation excessive, la douleur dans la zone ou l’apparition de callosités et d’hyperkératose sous la tête du 5e métatarsien. Les médecins conseilleront le traitement chirurgical de la pathologie (en Clinique) qui consiste à éliminer la croissance excessive de l’os et à réaligner la position du 5e métatarsien.

Afin d’arrêter l’évolution progressive, il faudra essayer de porter des chaussures qui ne se terminent pas par une pointe, avec une texture souple et qui ne compriment pas les orteils. Les entretoises et les appareils orthopédiques sont de peu d’utilité.

Le patient rentre chez lui à la fin de l’opération et subit des contrôles hebdomadaires jusqu’à la sortie définitive, qui varie entre 3 et 7 semaines selon le patient, le degré de déformation et l’évolution postopératoire.

Leave a Reply