Orteil cassé / Fracture de l’orteil

Dans le milieu médical, une fracture à l’orteil se traduit par le gonflement ou une accumulation sanguine au niveau de l’ongle. Faire la nuance entre une entorse et une fracture lorsqu’un traumatisme survient au niveau de votre orteil est difficile. C’est pourquoi il est nécessaire de réaliser un diagnostic afin de conclure qu’il s’agit bien d’une fracture à l’orteil. Voici quelques astuces pour déceler les fractures d’orteil et les moyens de le soigner.

Comment savoir si mon orteil est cassé ?

La chute d’un objet lourd sur l’orteil peut être à l’origine d’une fracture. Découvrez les signes cliniques d’un orteil facturé ainsi que les diagnostics.

Les symptômes d’un orteil cassé

La douleur, le gonflement, ou la coloration de l’ongle sont des signes au travers desquels il faut reconnaître une fracture au niveau de l’orteil. Tous les orteils peuvent subir des fractures même si celles de l’hallux sont plus douloureuses. Cependant, lorsque cela survient certains signes cliniques comme la montée du sang sur l’orteil ou le gonflement le prouvent.  

L’évolution du choc

Les difficultés pour poser le pied à terre, de vives douleurs sont les premiers signes cliniques d’un orteil fracturé. Progressivement que les cellules meurent, cette partie du corps commence par s’enfler. La lésion entraîne une déformation perceptible de l’orteil. Dans certains cas, il peut s’agir d’une blessure ouverte. 

Le diagnostic 

L’examen clinique est le moyen par lequel les médecins parviennent à diagnostiquer un orteil cassé. Il peut également être question de réaliser une radiologie. Elle va permettre de diagnostiquer le mal d’une part, mais également de suivre l’évolution de la pathologie. Pour des fractures graves de l’orteil, un examen médical est plus indiqué. 

Comment soigner un orteil cassé

Pour traiter une fracture d’orteil, vous avez la possibilité de réaliser un strapping.  Dans certains cas, vous pouvez aussi faire un traitement orthopédique. Néanmoins, il faut préciser que cela varie en fonction du type de la fracture, du patient et de l’os concerné.

Soigner son orteil soi-même 

Il est possible de réduire la douleur d’une fracture de l’orteil en appliquant pendant 10 ou 15 minutes de la glace sur la lésion. Par ailleurs, vous devez éviter de porter des chaussures qui sont lourdes ou celles qui se reposent sur les orteils. Aussi, il est recommandé de savoir où mettre le pied afin de soulager la douleur à la suite d’une fracture. Néanmoins, cela dépendra de l’ampleur de la tumeur.

Contacter un médecin

Pour traiter efficacement un orteil cassé quand il n’y a pas des os déplacés, il est préférable d’opter pour l’orthopédie. En effet, cette technique médicale consiste à plâtrer ou à utiliser une botte adaptée pour le pied. Après avoir réalisé une radio, le médecin sait l’ampleur de la fracture, il pourra ensuite décider ou non du soin à apporter. 

Anatomie du pied humain

La forme du pied est composée de quatre composantes majeures. Elles forment un ensemble compact, l’un ne pouvant exercer pleinement son rôle sans l’autre. 

Description structurale du pied 

La forme du pied prend en compte la partie visible et celle invisible. Les principales composantes de l’anatomie du pied se présentent comme suit : 

  • le muscle extenseur commun aux orteils
  • Le muscle jumeau
  • Le tibia
  • le tendon d’achille
  • muscle long fléchisseur commun des orteils
  • muscle jambier postérieur
  • muscle adducteur du gros orteil

Ce sont les principaux organes qui composent l’ossature du pied. Celle-ci présente par ailleurs quatre grandes composantes. 

La forme et le squelette du pied 

La description de la forme du pied est semblable à celle d’une voûte plantaire. Il y en a des plats et des creux en fonction de son affaissement ou de son exagération. Le squelette est formé de 3 parties. Ce sont les phalanges, le tarse et le métatarse. Pour la composition du tarse, elle renferme principalement 07 os. Ceux-ci sont regroupés en deux que sont le calcanéum et le talus.

Les composantes du pied

L’anatomie du pied présente quatre composantes indissociables. Il s’agit du dos, de la face inférieure, de la distale et de l’extrémité postérieure. La distale est le support des cinq orteils. Ceux- ci sont rangés de façon croissante de 1 à 5. Le talon est l’expression ordinaire de l’extrémité proximale du pied. 

C’est la cheville qui forme la liaison entre cet organe et la jambe. Les pieds dans leur ensemble sont reconnus en fonction de la forme que présente l’extrémité distale. Il y a principalement trois silhouettes du pied. 50 % de la population ont des pieds de type égyptien, 23 % en ont de type grec et les 27 % qui restent de type romain.

Leave a Reply