Audition : pourquoi il est essentiel de consulter sans tarder

Le sens de l’ouïe est un élément clé de notre quotidien, permettant la communication et la perception du monde qui nous entoure. Il est donc important de préserver sa santé auditive et de détecter rapidement tout signe de trouble de l’audition.

Troubles de l’audition : quels sont les risques ?

Les problèmes d’audition présentent des risques à différents niveaux :

  • Risque social : l’apparition d’une baisse de l’audition peut entraîner un isolement progressif lorsque les échanges deviennent difficiles à suivre.
  • Risque psychologique : la difficulté à communiquer avec autrui peut engendrer frustration et perte de confiance en soi. Des études ont également montré un lien entre déficience auditive non traitée et dépression.
  • Risque cognitif : il a été démontré que les personnes souffrant de troubles de l’audition présentaient un risque accru de déclin cognitif pouvant mener à des pathologies telles que la maladie d’Alzheimer ou la démence vasculaire.
  • Risque professionnel : la baisse de performance et les difficultés de communication peuvent impacter négativement la carrière des personnes atteintes de problèmes auditifs non pris en charge.

Penser a bien détecter et traiter promptement tout signe de trouble de l’audition pour prévenir ces risques et améliorer votre qualité de vie. Il est ensuite probable selon les cas que le professionnel vous recommande de consulter un audioprothésiste pour discuter des solutions adaptées à votre situation, comme par exemple faire un devis pour une aide auditive.

Comment reconnaître les troubles de l’audition ?

Les symptômes des problèmes auditifs varient selon leur nature et leur sévérité. Voici quelques exemples de manifestations pouvant indiquer la présence d’une déficience auditive :

  1. Difficultés à suivre une conversation dans un environnement bruyant
  2. Demande fréquente de répétition
  3. Augmentation progressive du volume de la télévision ou de la radio
  4. Sensation de « bourdonnement » ou d' »oreille bouchée »
  5. Sonneries intermittentes ou persistantes dans l’oreille (acouphènes)
  6. Vertiges ou problèmes d’équilibre associés à une perte auditive

En cas de constatation de l’un ou plusieurs de ces symptômes, il est recommandé d’aller consulter immédiatement un médecin ORL ou un spécialiste de l’audition.

Le diagnostic de l’audition par un professionnel

Un professionnel de l'audition

Les troubles de l’audition requièrent l’évaluation d’un spécialiste, qui réalisera différents tests pour détecter la source du problème et établir un diagnostic précis. Il s’agira souvent d’un médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste) ou d’un audioprothésiste.

Consultation médicale

Lors de la consultation, le professionnel examinera les oreilles du patient, à la recherche de signes visibles pouvant expliquer les symptômes décrits. Une discussion sur les antécédents médicaux et les habitudes de vie permettra également d’identifier des facteurs de risque potentiels.

Bilan audiométrique complet

Ce bilan comprend généralement :

  1. Le test à voix haute : évaluation du seuil de perception auditive en fonction de l’intensité et de la fréquence des sons.
  2. L’audiométrie tonale : mesure des capacités auditives du patient grâce à des stimuli sonores calibrés.
  3. L’audiométrie vocale : étude de l’intelligibilité de la parole selon différentes modalités.
  4. La tympanométrie : analyse de la mobilité de la membrane tympanique et de l’oreille moyenne.

Les solutions pour traiter les troubles de l’audition

Les solutions pour traiter les troubles de l’audition comprennent plusieurs options une fois le diagnostic posé. Parmi elles, les aides auditives amplifient et modifient les sons pour s’adapter aux besoins spécifiques du patient. Elles sont technologiquement avancées, permettant un meilleur confort d’écoute et une discrétion optimale. Des traitements médicamenteux peuvent être prescrits pour traiter des affections spécifiques telles que les infections de l’oreille ou la maladie de Ménière. Il existe également des thérapies non médicamenteuses, comme les techniques de relaxation et la gestion du stress, qui sont souvent utiles pour les personnes souffrant d’acouphènes. Des audiologistes peuvent proposer des thérapies cognitivo-comportementales adaptées en complément.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Retour haut de page